Sébazac. Thibault et Gabriel, deux lycéens derrière la marque Helixx Clothing

Qu'on ne viennent pas nous dire que les jeunes d'aujourd'hui ne font rien. Thibault et Gabriel, deux lycéens de terminal, gèrent à deux leur entreprise de vêtements montée en 2019. Avec un bac sans épreuves cette année, ils ont profité du confinement pour monter leur nouvelle collection printemps-été. Le thème : les vacances !

Thibault (gauche) et Gabriel (droite), deux lycéens entrepreneurs. Photo : DR

Thibault, 17 ans, habite Sébazac et suit ses études au lycée Foch à Rodez. Gabriel, 17 ans aussi, habite lui vers Royan en Charente-Maritime. Les deux amis d’enfance qui se connaissent par leurs mères ont fait fi de la distance pour créer leur entreprise de vêtements. Tshirts, hoodies, tote-bags, casquettes, le tout avec une inspiration street, ils s’occupent de tout : de la création de logos au choix des textiles jusqu’à la gestion des commandes.

Marque responsable et logos maison

« On fait tout nous-mêmes, il n’y a que la production qu’on délègue » explique Thibault. Tout a commencé pendant l’été 2019, lorsque les deux startupers en herbe ont constaté avec frustration qu’ils ne trouvaient pas de vêtements qui leur convenaient, même sur des sites d’achat en ligne. « L’idée est venue de créer nos propres habits pour s’amuser et puis elle s’est concrétisée » explique Thibault, avant de préciser : « on est parti de zéro ».

Alors ils se sont lancés, d’abord avec les logos qu’ils réalisent eux-mêmes sur des logiciels de design sur ordinateur « en s’inspirant de ce qui nous entoure ». Et puis pour les textiles, ils ont fait le choix de la marque blanche, c’est à dire d’acheter un vêtement vierge et d’imprimer leurs logos dessus. C’est la marque Stanley Stella qui a remporté leur préférence : « le textile est épais, de bonne qualité. Le coton est bio et les vêtements qui sont fabriqués dans une usine du Bangladesh sont certifiés par sept normes » insiste Thibault qui tenait à ce que Helixx soit une marque responsable.

« On veut vraiment créer un esprit de marque »

Quant à l’impression sur les textiles, elle se fait en France avec une petite entreprises vers Grenoble. « Mais on veut essayer de regrouper la production autour de chez nous, peut-être bientôt à Rodez ? » espère Thibault.

Impression à la demande

La première collection s’est lancée pendant l’hiver 2019, avec la création de la boutique en ligne (qu’ils ont fait eux-mêmes !) . « On fonctionne à l’impression à la demande : on transmet chaque commande au fournisseur qui imprime à la demande. C’est très économique même si ça ne dégage pas beaucoup de bénéfices. Mais pour le début, ce n’est pas grave » estime Thibault.

Suite à cette première collection, les deux entrepreneurs ont contacté Blaiz, un rappeur de Boulogne-Billancourt pour lui proposer de réaliser des vêtements avec ses propres graphismes. « On l’écoutait, on appréciait sa musique, on s’est dit que c’était aussi une manière de gagner en visibilité et de lier notre marque au rap » précise Thibault.

L’entreprise a pour le moment comptabilisé une soixantaine de commandes depuis l’hiver dernier. Et quand on lui demande si gérer une entreprise à deux, et à plus de 400 km de distance n’est pas trop compliqué, Thibault affirme que pour la communication, tout va bien : « c’est surtout plus difficile quand on veut tester un produit et qu’un seul de nous deux l’a dans les mains. Pour la commande de stickers on doit les partager en deux… c’est surtout compliqué pour tout ce qui est matériel ! ».

Nouvelle collection et financement participatif

Thibault et Gabriel ont profité du confinement pour élaborer la deuxième collection Helixx. Logo, couleurs, produits, lancement de la campagne participative… « Le confinement nous a libéré du temps et nous a donné l’opportunité pour faire ce projet » confirme le Sébazacois. Le thème de cette collection printemps-été : les vacances bien sûr ! « L’été, la plage, les fêtes… » précise Thibault qui sait ce qui plait aux jeunes.

Cette collection qui se compose de deux t-shirts, deux hoodies, et trois accessoires (casquette, tote-bag et bob) est prévue pour le cours du mois de mai : une campagne de financement Ulule est en cours, principalement pour, cette fois, constituer un stock. Et elle se termine… le 31 mai !

La deuxième collection Helixx est prête à sortir.

Un futur plein de promesses

Les deux lycéens qui ne semblent pas s’inquiéter pour leur bac ont pour projet de continuer leurs études à la rentrée de septembre. « On voudrait faire des études de commerce : Gabriel un DUT de technique de commercialisation, moi une licence de Gestion à Toulouse » précise Thibault.

« On veut continuer le projet autant que possible et on verra ce que ça donne sur le long terme »

Thibault et Gabriel prévoient déjà la rentrée 2020 avec la future collection automne-hiver pour laquelle ils essayeront de constituer des stocks, ce qui leur permettrait de vendre leurs produits en boutique. Autre projet : élargir les produits à des vestes, des blousons et des polaires Half Zip. Un marque à suivre donc…

Plus d’informations sur le site web de Hellixx, son compte Instagram, TikTok (@helixxclothing) et sa page Facebook.