Rodez agglomération. Des parcs et jardins très fréquentés ce week-end

Premier week-end de déconfinement avec le soleil pour compagnon. Les parcs et jardins autour de Rodez ont été ouverts aux citoyens par la préfète sur la demande de la mairie. Et il y avait du monde !

Les familles se sont retrouvées pour une sortie de plein air. ©ADN12

Les parcs et jardin ont rouvert ! Alors dimanche, les Ruthénois étaient nombreux à arpenter les sentiers de Layoule, du foirail ou du parc de Vabre à Onet pour respirer un bon coup et s’activer sur les parcours santé, les berges de l’Aveyron, les jeux pour enfants et les pelouses.

Si la majorité d’entre eux ne portait pas de masque, la prudence était tout de même de mise et les distances entre chacun ont été très respectées. Mais avec ou sans masque, les sourires étaient bien présents. Nous avons été à la rencontre de quelques uns d’entre eux !

Layoule : un air de liberté

Myriam et Annie, pour une balade sur les berges de l’Aveyron. ©ADN12

Ce dimanche matin, Myriam et Annie ont longé les berges de l’Aveyron avec leurs toutous. Un partage entre amies et amies des bêtes. « Mes deux chiens ont 16 ans, rapporte Myriam. On fait une promenade en douceur avec mes vieux compagnons ».

«  Ils nous tardait de venir ici » (Myriam)

Pour Annie, originaire de Saint-Denis près de Paris et qui passe sa retraite à Rodez, retrouver la nature est presque aussi agréable pour elle que pour ses chiens : « c’est que du bonheur. Deux mois sans verdure, c’était beaucoup. Aujourd’hui, mes chiens s’en donnent à cœur joie ».

Romain, Mathieu et le papa Fabien n’ont rien laissé au hasard pour une partie de pêche familiale. ©ADN12

Un peu plus loin, Fabien et ses garçons, Mathieu et Romain, sont venus de Druelle pour profiter de l’Aveyron et faire une partie de pêche. Et pour les deux garçons, cette sortie pêche est prise très au sérieux.

« Le site est bien sécurisé pour les enfants. C’est notre deuxième sortie depuis le déconfinement » (Fabien) 

Le plaisir de Gérard : rencontrer les gens sur les berges de l’Aveyron. ©ADN12

Gérard, serrurier au lycée Monteil, est maintenant en retraite : « Je me promène souvent avec mon chien à Layoule. Retrouver mon parcours me fait plaisir ».

« Ici on n’est pas les uns sur les autres, ça me rassure » (Gérard)

Jardin du Foirail : entre pique-nique et promenade

Tiphanie, Matilda, Fanny, Louise et Artus : le plaisir de se retrouver entre amis. ©ADN12

Assis sur la pelouse, quelques copines et copains rattrapent le temps perdu passés seuls dans leurs chambres. Pour Mathilda, rien de mieux que de retrouver la bande : « ça nous manquait trop, j’espère que tout cela est derrière nous ».

« Depuis le confinement on ne s’était pas revu. On apprécie ce moment » (Artus)

Maria, 87 ans et sa fille Marie. ©ADN12

Dans l’allée centrale du jardin, Maria et Marie, sa fille, terminent leur promenade. Originaires du Portugal, les deux femmes apprécient le jardin qui est situé tout près de chez elles.

Marie confirme que le déconfinement est un soulagement pour sa mère : « ma maman, Maria, a 87 ans. Elle ne peut pas trop marcher et elle habite tout à coté. On ne va pas trop loin. Elle est en bonne forme, le confinement s’est bien passé, aussi on ne fait pas d’imprudence ».

Nil, Mohamed et Rym. ©ADN12

Face au musée Soulages, assis dans l’herbe, Mohamed, Rym et le petit Nil profitent du soleil. Mohamed est égyptien et il est arrivé à Rodez il y a deux ans pour rejoindre son épouse, Rym, une Ruthénoise d’origine algérienne. En ces premiers jours de déconfinement, ils ont choisi le jardin du Foirail pour promener leur fils nommé Nil « comme le fleuve de chez moi » rapporte Mohamed.

« Nous avons suivi le confinement et maintenant on va essayer de profiter du soleil. Rodez est une belle ville, je me plais ici, je cherche du travail dans l’informatique » (Mohamed)

Parc de Vabre : la reprise des sportifs

Fiona et sa fille, Eva, au parc de Vabre pour une petite pause. ©ADN12

Assises près du grand chêne, le vélo à leurs pieds, Fiona et sa fille Eva récupèrent de l’effort de pédaler. Pour Fiona, c’est aussi l’occasion de passer un moment en nature avec sa fille : « On habite en ville, avec ma fille, Eva. On s’était dit que dès le déconfinement, on irait au parc en vélo. Là on fait une petite pause avant de rentrer car on manque encore d’endurance ! ».

Roger, Danielle et Dylou. ©ADN12

Danielle et Roger, eux, ont décidé de voir le parcours de santé du parc de Vabre mais… à leur rythme, en balade. Galoper comme ça, ce n’est plus de leur âge ! « Je travaillais dans la finance, rapporte Roger. Maintenant, avec mon épouse, nous avons l’habitude de marcher dans des endroits tranquilles ».

« Ici nous cherchons la verdure et le calme » (Roger)

Danielle est aussi bien contente de retrouver ses sorties : « C’est Dylou, notre chien, qui nous motive, il adore les promenades. On habite près du stade Polonia, ici les balades sont plus confortables ».

Un peu d’exercice. ©ADN12
Pédaler au bord de l’eau. ©AD