Rodez. Marché pluvieux… marché heureux ? [EN IMAGES]

L'entrée se fait depuis le carrefour Saint-Etienne. ©ADN12

Ce mercredi 13 mai, le marché de Rodez a repris ses droits dans une configuration un peu particulière, place du Bourg… et de la Mairie (lire notre article du 12 mai pour toutes les informations sur la nouvelle mise en place). Malgré la pluie qui semblait se moquer du déconfinement, les clients étaient au rendez-vous, contents de retrouver la trentaine de commerçants répartis entre les deux places.

Sens de circulation

Barrières, fléchages, police municipale… tout a bien été mis en place par la municipalité pour guider les acheteurs dans le circuit fermé du marché, en les incitant à suivre le sens unique de circulation. Une nouvelle habitude à prendre, difficile pour certains qui s’avouent perdus. Traverser la place pour accéder à l’autre côté, revenir en arrière sur un stand, sortir du marché pour rentrer dans un commerce…« J’ai des clients qui me disent que ça ne rime à rien et qui ne reviendront plus » rapporte un commerçant, un peu dépité, qui ne comprend pas pourquoi cette mise en place qu’il trouve compliquée n’a pas plutôt lieu dans les commerces de grande distribution.

La dizaine d’agents de la police municipale postés à différents points du marché a été sollicitée toute la matinée par des clients perdus ou des sportifs impatients, parfois excédés de ne pas pouvoir accéder à leur parcours habituel.

Dommage pour les commerçants autour du marché, les clients doivent faire le tour pour leur rendre visite.
La distribution de masques continue à la mairie pour les Ruthénois qui ont reçu leur papier.

Des commerçants au rendez-vous

De nouvelles habitudes pour les commerçants aussi qui ont dû accepter les nouvelles consignes. Certains ont reçu leur emplacement quelques jours avant le marché, et ont constaté avec dépit que leur place habituelle avait été donnée à un autre. Et si les clients ont pu retrouver leurs commerçants d’avant le confinement, impossible de ne pas noter une certaine inégalité dans la répartition des stands, dont la majorité se situe place du Bourg. « On est un peu esseulés » déplore un des quatre commerçant de la place de la Mairie. Pourtant, le parcours obligatoire oblige les clients à passer devant leurs stands pour sortir. Reste à savoir si les Ruthénois sont assez disciplinés pour le suivre…

Si l’APAMA (Association de Promotion et d’Animation des Marchés Aveyronnais) a offert à ses adhérents du gel hydroalcoolique et des visières, peu de nouvelles consignes sanitaires ont circulé parmi les commerçants qui, de toute façon, portent masque ou visière et montrent à leur client qu’ils restent scrupuleux sur hygiène : « sinon, on ne vend pas », confirme l’un d’eux. Il est également demandé aux clients de ne pas toucher les produits et ne pas se servir eux-mêmes.

Des commerçants un peu à l’écart place de la Mairie… ©ADN12

Et pour rajouter à la distanciation sociale, aux barrières de plexiglas, au port du masque qui cache les sourires et embuent les lunettes, la pluie a été au rendez-vous de cette reprise des marchés à Rodez, ne facilitant ni la circulation ni les conversations. Malgré tout, la plupart des commerçants s’avouent soulagés de reprendre le travail. Et les nombreux clients présents malgré la météo prouvent bien qu’ils étaient attendus.