Arnaud Viala veut une date de réouverture des restaurants avant fin mai

Arnaud Viala, le député LR de la 3e circonscription de l'Aveyron a passé sa semaine à l'Assemblée nationale. Il participe depuis mercredi à la commission des lois qui examine le Projet de loi rallongeant l’état d’urgence sanitaire.

Les professionnels du secteur ne savent toujours pas quand ils pourront reprendre une activité normale. ©ADN12

Si c’est la troisième venue du député à l’Assemblée depuis le début du confinement, c’est pour connaître et encadrer le cap que le gouvernement souhaite prendre dans les mesures d’urgence en vigueur que Arnaud Viala s’est déplacé cette semaine. L’état d’urgence sanitaire, voté jusqu’au 23 mai a été prolongé jusqu’au 10 juillet après un débat au sein de la commission. Il a également fait partie des parlementaires qui ont posé leurs questions au gouvernement lors de la session du mardi 5 mai : il nous a fait parvenir les réponses sur différents volets du déconfinement.

Archives ©Benoît Garret Arnaud Viala, député de la troisième circonscription de l’Aveyron.

Sur la réouverture des entreprises, le député souhaite « mettre en place un débat respectueux des élus et des acteurs privés qui ont à prendre des décisions, sur comment ils peuvent garantir la sécurité des salariés et du public qu’ils reçoivent ».

«  Il faut rassurer les décideurs sans exonérer qui que ce soit de leur responsabilité »

S’il souhaite une orientation nationale, il voudrait que les règles puissent s’accorder aux contraintes locales « comme ce qui a été fait avec les écoles et ce qui devra être fait pour les commerces, puis pour les restaurants et les cafés ».

Avancer la date d’annonce de réouverture des restaurants

L’absence de date de réouverture pour les cafés, les restaurants mais aussi les campings,  pose des difficultés aux professionnels du secteur qui attendent les nouvelles annonces prévues fin mai et qui devraient contenir une date de réouverture. Mais pour Arnaud Viala, c’est encore trop tard : « toutes ces prestations ont besoin de connaitre la date de redémarrage pour s’y préparer, pour prendre des réservations, embaucher, établir leur équilibre économique sur les mois à venir, surtout dans notre zone qui a une activité saisonnière très marquée » insiste le député qui souhaite que les aides financières soient maintenues après la réouverture. « Il faudrait donner une date avant la fin du mois de mai pour qu’ils puisse se préparer : certains doivent refuser des réservations même pour juillet car ils ne savent pas s’ils pourront réouvrir ! »

Tous les restaurateurs attendent avec impatience une date de réouverture : ici, le restaurant de fruits de mer le Kiosque à Rodez ©Kiosque

Pour les accès aux lacs, c’est encore flou : si l’interdiction nationale ne sera pas levée après le déconfinement, les préfectures pourront décider avec les élus d’autoriser ou non l’ouverture : « en ce moment, ils tiennent des réunions Communauté de Commune par Communauté de Commune, les élus sont mobilisés pour respecter les règles » précise le député sans pouvoir en dire plus.

Pour les circuits de randonnée en revanche, ils rouvriront dès ce lundi 11 mai avec une limite de groupes de 10 personnes de manière à respecter les mesures de distanciation.