Les élus de Rodez veulent mettre en place du soutien scolaire cet été

Le Conseil Municipal de Rodez s'est réuni ce jeudi 7 mai. @ADN12

Réunis en conseil municipal ce jeudi 7 mai, les élus ruthénois ont voté plusieurs mesures pour accompagner les familles dans l’après-crise du Covid-19.

Soutien scolaire

Les élus ont décidé d’approuver à l’unanimité la mise en place d’un soutien scolaire pour les enfants en difficulté et qui auraient pris du retard pendant la période de confinement. Si le dispositif est toujours en cours de construction, il sera de toutes façons proposé gratuitement aux familles, pendant un mois, dans les structures de la Ville (maisons de quartier et autres bâtiments publics).

Reste à affiner l’encadrement qui sera mis en place : associations, animateurs de la Ville, étudiants ou enseignants volontaires. « Et pourquoi pas embaucher des saisonniers ? » a laissé entendre le maire, Christian Teyssèdre.

Aides pour la cantine et la crèche

Les élus ont par ailleurs entériné les mesures d’aides directes aux familles ruthénoises pour la cantine et la crèche.

« L’idée est de compenser les coûts supplémentaires liés aux fermetures de la cantine et des crèches. Les repas à la maison coûtent plus cher qu’à la cantine. Nous avons repris une mesure mise en place par la maire de Paris »

(Christian Teyssèdre)

Dans le détail, les familles d’enfants demi-pensionnaires toucheront entre 100 et 250 euros pour leur premier enfant (en fonction du tarif payé habituellement), puis 50 euros par enfant supplémentaire. Ce dispositif concernerait 700 familles ruthénoises.

Au niveau des crèches, les familles bénéficiant habituellement d’un tarif horaire d’1 euro maximum (« Ce qui représente 90 % de nos familles »), toucheront 200 euros d’aide.

« Nous mettons sur la table 500 000 euros pour ces aides »

Ces aides seront versées directement par virement sur le compte des familles, sans avoir besoin de remplir de dossier de demandes.