Aveyron. Les musées du Conseil départemental ne rouvriront pas pour le moment

Même en plein confinement, les musées départementaux de l'Aveyron continuent de tourner ! Aline Pelletier, conservatrice des quatre musées départementaux de Salles-la-Source, de Montrozier, et d'Espalion détaille le travail des équipes qui continuent, à distance, à proposer du contenu en ligne.

Les agents « confinés mais motivés ! » Photo ©Musées départementaux de l'Aveyron

L’espace archéologique de Montrozier, le musée des arts et métiers traditionnels de Salles-la-Source, celui des mœurs et coutumes et le musée Joseph Vaylet – musée du scaphandre d’Espalion : tous les quatre font partie du réseau intégré à la Direction des affaires culturelles du Département, et tous les quatre sont fermés depuis le début du confinement.

Si les musées ont communiqué sur le fait qu’ils n’allaient pas rouvrir même après le 11 mai, les équipes restent mobilisées pour continuer à faire exister les collections en ligne, mais aussi penser à la réouverture.

Travail à distance pour tous

Dernier étage du musée de Salles-la-Source Photo ©Musées départementaux de l’Aveyron

Parmi les 13 membres de l’équipe du réseau des musées départementaux, une partie travaille habituellement depuis les bureaux de Rodez et de Flavin. Pour eux, travail à distance obligatoire avec contacts réguliers par mail et téléphone. « Les collègues sont confinés mais motivés » annonce Aline Pelletier, tout en précisant que « les musées ne sont pas non plus à l’abandon » puisque certains membres y font des tournées régulières pour vérifier qu’il n’y a pas de problème, que les accès sont bien fermés ou qu’un dégât des eaux n’a pas abîmé les collections.

« En ce moment, nous avons beaucoup de demandes d’informations sur les annulations ou les reports, des questionnements pour cet été et pour la saison de cet automne » résume la conservatrice. Car même pour la rentrée de septembre, les consignes gouvernementales restent floues : sera-t-il possible d’accueillir des groupes ? Les stages de savoir-faire pourront-ils avoir lieu ? Les grands événements nationaux, auxquels les musées départementaux de l’Aveyron participaient, comme la Nuit des étoiles en août ou la Fête de la science en octobre seront-ils maintenus ? En attendant d’en savoir plus, l’équipe travaille avec ce qu’elle a et met en ligne le plus de contenus possible.

Espace archéologique de Montrozier Photo ©Musées départementaux de l’Aveyron

Mise en ligne d’activités

Musée de Salles-la-Source Photo ©Musées départementaux de l’Aveyron

Le musée de Salles-la-Source devait rouvrir au 1er avril, mais le confinement en a décidé autrement. Pour ces quatre musées ouverts 7 mois sur 12 aux visiteurs individuels, rater l’ouverture est un coup dur car les mois d’avril et de mai représentent, pour les musées de Montrozier ou de Salles-la-Source, 15% à 20% des visites de l’année, avec un accueil important de groupes scolaires. Pour les deux musées d’Espalion, ces deux mois représentent habituellement 500 des 7 000 visiteurs accueillis chaque année…

« La situation nous pousse à consolider ou à développer les idées qui pouvaient germer à partir des ressources numériques que nous avions, pour toucher un autre public » résume Aline Pelletier. Les équipes des différents musées réfléchissent donc à transformer certaines expositions temporaires en accès virtuel en s’appuyant sur les photos, les fichiers PDF et les archives audiovisuelles à sa disposition. Pour le public scolaire, des ateliers via des logiciels de classe virtuelle où les médiateurs pourraient intervenir à distance sont en cours de réflexion. A Espalion, un partenariat est à l’étude pour réaliser une exposition virtuelle sur le bâtiment du musée des mœurs et coutumes d’Espalion, une ancienne prison…

« La période nous pousse à réfléchir à comment être présent sur la toile, mais aussi à développer le réseau des musées qui sont plus visités par les Nord-Aveyronnais : ces ressources en ligne peuvent permettre de toucher les habitants du Sud-Aveyron, ou des départements limitrophes. »

Aline Pelletier, conservatrice des quatre musées du Conseil départemental de l’Aveyron

Les internautes peuvent déjà trouver, une fois par semaine, de petits défis sur les collections ou les bâtiments des musées sur la page Facebook du Conseil départemental. Le film Le chant des Scaphandres qui a été réalisé pour les 40 ans du musée du scaphandre (cette année !) sera aussi mis en ligne via Facebook « pour s’immerger dans le musées sans y être ».

Egalement au programme : une visite virtuelle gratuite de l’ensemble des quatre niveaux du musée de Salles-la-Source. 2 000 m² filmés, avec des zooms sur les objets phares et l’exposition temporaire Des mains pour penser (2017 – 2019). La visite sera accessible à partir du site du musée mais aussi sur la plateforme #culturecheznous mise en place par le Ministère de la culture. Lancé au début du confinement, ce site permet aux structures culturelles de mettre à la disposition du public une sélection de contenus numériques de toute nature : expositions virtuelles, spectacles, conférences, documentaires, jeux…

Musée Joseph Vaylet à Espalion Photo ©Musées départementaux de l’Aveyron

Réflexion commune sur la reprise

Alors qu’Edouard Philippe a annoncé dans son discours du 28 avril dernier, la réouverture des médiathèques et des petits musées, la collectivité départementale étudie pour le moment le cadre de la reprise de ses services, en lien avec les recommandations nationales comme celles du Ministère de la culture. Pas de précipitations donc, pour pouvoir ouvrir dans des conditions de sécurité optimales.

Quant aux expositions temporaires, l’équipe travaille actuellement sur deux gros projets : pour l’espace archéologique départemental de Montrozier, l’exposition en partenariat avec une équipe d’archéologues de l’université Jean Jaurès de Toulouse Roquemissou – Plongée dans la Préhistoire du Causse devait ouvrir au premier mai. Ralentie par le confinement, l’exposition continue de se monter, mais chacun chez soi. Ressources numériques, maquettes, panneaux, travail avec le graphiste, maquette du catalogue… « On prépare tout à distance » précise la conservatrice qui assure que l’exposition sera montée pour cette année 2020. En revanche pour Salles-la-Source, l’exposition « Cochons : l’amour vache » sur laquelle les équipes travaillent depuis plus d’un an en partenariat avec le Mucem de Marseille sera reportée en 2021 : « on réfléchit à une petit exposition, plus légère pour 2020 » précise Aline Pelletier.

Et si on sait que certains gros événements nationaux seront repoussés, il est maintenant officiel que l’événement européen la Nuit des musées aura lieu le samedi 14 novembre au lieu du troisième samedi de mai. Les équipes, elles, réfléchissent aux scénarii alternatifs pour une reprise.

« Le musée de Salles-la-Source compte quatre niveaux et 2 000 m² d’exposition, celui de Montrozier comprend des espaces extérieurs : on travaille actuellement sur comment additionner ces ingrédients pour faire une proposition sécurisée pour les équipes et pour l’accueil du public, et en fonction des marges de manœuvre »

Aline Pelletier

Rendez-vous donc début juin pour en savoir plus sur la réouverture de ces quatre musées aveyronnais.

Toutes les informations sont sur le site des musées de l’Aveyron, mais aussi sur la page Facebook du Conseil départemental, et le site du réseau des musées d’Occitanie. La gestion des mail et l’accueil téléphonique continuent même pendant le confinement, avec des équipes joignables et disponibles : « aucun demandes d’information ne restera lettre morte ! » assure Aline Pelletier.

Pour pouvez réécouter les interviews réalisées en 2019 par RTR dans le cadre du 40e anniversaire du musée de Salles-la-Source dans leur intégralité par ici.