Ruthénois, il vend du matériel de protection pour les entreprises et administrations

Thibault Ménatory est chargé du déploiement de la nouvelle marque Covital, qui a développé des modules de protection contre le Covid pour les professionnels accueillant du public. DR

Alors que l’heure du déconfinement approche, commerces et entreprises cherchent à s’équiper pour redémarrer leur activité tout en protégeant leurs salariés et leurs clients. Un peu partout, des initiatives se montent pour mettre en place les nécessaires barrières sanitaires pour limiter au maximum la propagation du virus. Certains font confiance au bricolage, d’autres préfèrent s’en remettre à du matériel professionnel. Et le secteur est en plein boom.

« Déjà deux clients en Aveyron »

Thibault Ménatory est ruthénois et travaille justement pour un groupe qui commercialise des modules de protection destinés aux professionnels et aux administrations. Les ventes ont commencé ce jeudi 30 avril.

Répondre à une demande

« On a vendu plus de 1 000 unités dès le premier jour de lancement » se félicite ce Directeur Commercial de la société Fileurope (groupe ARYES*), en charge du déploiement de cette nouvelle marque baptisée COVITAL.

Implantée dans les Vosges et spécialisée dans la fabrication d’éléments métalliques pour les professionnels (chariots, caisses à vin…), la société pour laquelle il travaille a développé une gamme de protections destinées à ces entreprises qui doivent reprendre leur activité tout en écartant les risques de contagion.

« On n’a pas voulu faire de récupération sur le dos de l’épidémie mais on a cherché à mettre à profit notre savoir-faire industriel pour faciliter la reprise d’activité des professionnels. Ce sont d’ailleurs aussi nos clients, notamment ceux de la grande distribution, qui nous ont poussés à trouver des solutions pour protéger leurs salariés »

(Thibault Ménatory)

« Il s’agit de panneaux modulables de 2 mètres par 80 cm avec écran transparent en PETG (plastique notamment utilisé dans les emballages alimentaires, ndlr). On voulait qu’ils soient solides tout en restant légers et facilement assemblables sans utiliser d’outil » décrit Thibault Ménatory qui compte déjà deux clients aveyronnais : une quincaillerie et une agence immobilière, séduites par la praticité du produit, qui pèse 18 kilos et est acheminé en kit.

Fabrication européenne

Fileurope possède vingt usines en France et une au Portugal : ces modules de protection sont donc fabriqués en Europe, et à partir de matières premières elles aussi européennes. Il s’en fabrique actuellement 3 000 chaque semaine. Thibault Ménatory estime que le coût de vente de ses produits reste néanmoins maîtrisé.

« Un boucher qui voudrait sécuriser son guichet par exemple devrait acquérir un module à 120 euros pièce. C’est un investissement mais ça lui permet de redémarrer son activité en toute sérénité. On a vraiment cherché à rendre nos produits accessibles au plus grand nombre »

(Thibault Ménatory)

Le commercial ruthénois promet enfin que les stocks de cette entreprise permettent aujourd’hui de pourvoir commander pour être livré avant la date fatidique du 11 mai.

Contact : par mail tmenatory@fileurope.com ou par téléphone au 07 72 06 29 81.

(*ARYES est présent dans l’Équipement de l’Habitat, l’Équipement des professionnels et des collectivités, l’Aménagement des espaces tertiaires, les Services aux entreprises, la Transformation du métal, la Plasturgie & le Caoutchouc)