Aveyron. Quand pourra-t-on à nouveau sortir en randonnée ?

L'Aveyron compte des milliers de randonneurs, forcés depuis le confinement à arpenter les trottoirs de leur voisinage... Ils pourront peut-être bientôt retrouver les chemins de grande nature, mais moins sûrement leurs camarades de clubs...

Les sorties en groupe vont être beaucoup plus compliquées dans les mois à venir. @FFRandonnée_Aveyron

Geneviève Fuertes a été élue en février dernier présidente du Comité départemental de randonnées pédestres. Infirmière scolaire, mariée, deux enfants, elle fut présidente du club de Naves (Manhac) pendant une vingtaine d’années, mais également secrétaire générale du comité départemental depuis 2014.

« Il y a quelques jours une réunion a eu lieu au Ministère des Sports qui va faire des propositions au premier ministre… Les fédérations sportives prendront ensuite les mesures et les orientations qui seront à adopter sur les mois à venir. Pour l’instant, toute activité et tout rassemblement sont à l’arrêt »

(Geneviève Fuertes, président du Comité départemental)

Geneviève Fuertes, présidente du comité départemental de randonnées pédestres. DR

Parmi les pistes envisagées par le gouvernement : une reprise progressive des activités sportives « par petits groupes » à partir du 15 juin et un ouverture plus large à la fin du mois d’août…Avec, dans tous les cas, le respect des règles sanitaires en termes de distanciation sociale…

Randonner à plusieurs mais…de loin ?

En attendant l’officialisation des directives gouvernementales, c’est avec une certaine crainte que Geneviève Fuertes et le comité départemental s’interrogent sur les mois à venir…

« J’ai peur que le nombre de participants par rando soit réduit au point d’en perdre le sens même de la rando conviviale… Limiter le nombre de randonneurs, c’est supprimer les groupes. Il sera difficile de faire respecter les gestes barrières et puis beaucoup de randonneurs sont des retraités, voire des anciens… »

(Geneviève Fuertes, président du Comité départemental)

Geneviève Fuertes dit avoir envoyé un courrier d’encouragement à tous les clubs de randonnées et se dit surprise par la bonne ambiance qui règne malgré le confinement. « Les réseaux sociaux marchent à fond, le moral est bon. Il y a plein d’initiatives comme par exemple au club de Rando Evasion de La Primaube où le président envoie régulièrement des photos plus ou moins anciennes journellement à ses adhérents pour rester en contact et créer un groupe de discussion »…

L’essor de la randonnée en Aveyron

Geneviève Fuertes apporte un sang neuf à un comité qui fonctionne parfaitement depuis 38 ans et qui œuvre en faveur de la pratique et le développement de la randonnée pédestre en Aveyron.

Le Comité aveyronnais compte 3 700 licenciés dans 61 clubs. « La pratique de la randonnée pédestre n’a cessé de croître ces dernières années et l’Aveyron est un terrain de jeu idéal pour les randonneurs » souligne Geneviève Fuertes, ajoutant que les aveyronnais ont la chance d’avoir de grands espaces pour des randonnées itinérantes, à la journée ou en demi-journées sur une diversité de parcours au travers de gorges, vallées, monts et plateaux.

« Une faune, une flore et un patrimoine aussi variés que séduisants »

Aujourd’hui deux techniciens à plein temps sont chargés de gérer les actions, encadrant de nombreux bénévoles. « Nos 200 bénévoles qui s’activent toute l’année sont les premiers remparts de protection d’un réseau fragile, riche de 6 500 km de sentiers en Aveyron » salue la présidente.

Si certaines préfectures ont choisi de rouvrir les sentiers de randonnée dès cette semaine, ce n’est pas le cas de notre département, où les arrêtés interdisent toujours leur accès, notamment pour ce qui concerne le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Ils pourraient être levés dès le 11 mai, mais sous des conditions qui restent à définir…