Cransac. Les jardins ouvriers des Clôts mis en sommeil à cause du Covid-19 

Situés près de la gare, les jardins des Clôts, au sud de Cransac, sont en sommeil depuis la mise en confinement du pays...

Les jardins des Clôts un patrimoine vivant de la cité thermale
Les jardins des Clôts, patrimoine vivant de la cité thermale©ADN12

Véritable outil social, autrefois syndicat des jardins ouvriers, ces jardins sont aujourd’hui gérés par l’association des jardins ouvriers. Son secrétaire, Michel Vernhes, a accepté de répondre à nos questions, alors que les jardins sonnent désespérément vides depuis l’annonce du confinement…

Le confinement a-t-il mis un coup d’arrêt aux activités de vos jardins ?

En effet, en ce moment il devrait régner une effervescence sans pareille sur les parcelles, avec la plantation de semis, par exemple, mais avec les règles gouvernementales affichées sur les panneaux à l’entrée des jardins, l’activité étant limitée à une heure, et avec déplacement dans un rayon maximal d’un kilomètre, cela devient difficile ! Mais les jardiniers des Clôts ne dérogent pas à la règle et respectent à la lettre l’attestation de déplacement dérogatoire. Il règne donc un certain silence, on entend seulement les chants des oiseaux, mais tous attendent avec impatience le retour à la normale, pour venir à nouveau rencontrer leurs amis, pour papoter, cultiver et profiter de ce havre de paix .

 Quels sont les projets qui étaient prévus cette année ? 

Un concours de pêche était prévu le 11 avril, pour Pâques, il a du être annulé… Le repas organisé chaque année entre adhérents n’est que partie remise, en attendant des jours meilleurs. Car les jardins ouvriers allient convivialité, amitié, plaisir de cultiver ses propres légumes mais aussi plaisir de pêcher dans l’étang. Pour résumer, c’est une façon de profiter des plaisirs simples de la vie !

Autre vue sur les jardins des Clôts
Autre vue sur les jardins des Clôts. ©ADN12

Pouvez-vous me décrire la journée type d’un jardinier ?

Tout d’abord, arroser son jardin le matin, puis bêcher la terre. En ce qui me concerne, je cultive mon jardin de façon bio, en utilisant du fumier de cheval, je cultive des pommes de terre, entre autres. Il est vrai que chacun jardine à sa façon et cultive ce qu’il veut. On peut même voir des fleurs, culture qui s’est rajoutée aux légumes, qui étaient à l’origine la base de la nourriture des mineurs.

L'étang des jardins ouvriers, sert à l'irrigation de ces derniers.
L’étang des jardins ouvriers sert à l’irrigation de ces derniers. ©ADN12

Comment fonctionne le système d’irrigation ? 

Il est très simple : il s’agit d’un système de pompage équipé d’une crépine (prise d’eau dans l’étang), qui sert à irriguer les jardins. Il existe une allée centrale découpée en trois parties. Chaque matin, une heure d’arrosage est effectuée, grâce à ce système automatique, surveillé quotidiennement par deux membres du bureau.

 

Il existe un règlement interne pour s’occuper de son jardin ? 

Oui afin  de maintenir un climat serein et convivial, il est demandé à chaque jardinier d’entretenir sa parcelle et de respecter les règles d’usage.

 

Un peu d’histoire

Ces jardins avaient été créés par un prêtre du Doubs, afin de changer la vie des mineurs. Véritables témoins de l’agriculture vivrière que pratiquaient ces derniers, ces jardins permettaient à cette population très importante à cette époque, de se nourrir avec  la culture des légumes. Un étang où se pratique aujourd’hui la pêche, servait au XIXe siècle à alimenter les machines à vapeur.

« Il existe 76 parcelles à ce jour, dont 73 cultivables. Trois sont encore libres. Les parcelles vont de 250 m² à 500 m² et sont louées 10 centimes le m². Par exemple, une parcelle comme la mienne, de 500 m², coûte 50 € à l’année, incluant l’arrosage et la location de la parcelle »

(Michel  Vernhes, secrétaire des Jardins Ouvriers de Cransac)

Pour plus d’information, si vous souhaitez louer un jardin, (lorsque le retour à la normale sera d’actualité), vous pouvez contacter le président des jardins ouvriers, Christian Huc au : 06 77 91 20 06.