Ce jeudi, la Fédération Française de Football a finalement décidé d’arrêter l’ensemble des championnats amateurs, chaque ligue et district devant rapidement communiquer sur les montées et descentes au sein des différentes divisions. Pour le club d’Onet-le-Château, le maintien est acté en Régional 1 mais les U18 vont être relégués… Le président du club, Eric Luban, trouve beaucoup à redire sur les dernières annonces de la Fédération. Il a accepté de nous livrer son ressenti.

Une décision trop tardive ?

Pour lui, cette décision de mettre fin à la saison sportive aurait dû et pu être prise plus tôt…

« Au vu de l’évolution, tout le monde savait que l’on ne pourrait pas reprendre les championnats. Je ne sais pas comment on aurait fait. Je trouve qu’ils ont mis beaucoup de temps à prendre cette décision. Le football a été la dernière fédération de sport collectif à annoncer l’arrêt »

(Eric Luban, président d’Onet-le-Château)

En effet, rapidement, dés l’annonce du confinement, le rugby, le basket ou encore le handball ont décidé de stopper leurs championnats. Pour Éric Luban, ça semblait évident que la reprise semblait inconcevable. Même si beaucoup de personnes y sont allées de leurs idées ou solutions. « Le président de la Ligue de Football amateur, lui, disait, qu’il avait 250 solutions, confie le président castonétois. Selon lui, si les écoles rouvraient, pourquoi les enfants ne retourneraient-ils pas sur les stades ? Il a fait rire beaucoup de personnes. Si l’état prend la décision de renvoyer les enfants à l’école… Ils prendront leurs responsabilités. Nous, en tant que présidents de clubs, si les parents nous tombent dessus, ce n’est pas l’état qui va nous défendre »…

Un maintien pour l’équipe fanion

En choisissant de faire monter et descendre des clubs dans chaque division, alors que des matchs restaient à jouer, la fédération risque de voir certains monter au créneau pour refuser cette solution. Pour Onet, l’équipe fanion sera maintenue en R1, puisqu’il n’y aura qu’une descente par division. Si le président est ravi pour son équipe, il espérait un autre choix de la fédération :

« J’aurais préféré une saison blanche, sans aucune descente. Là, on arrête aux deux tiers du championnat… comment peut-on dire qu’une équipe descend ou monte ? Nous, on ne descend pas pour la R1. Mais à côté de ça, on a une équipe de U18, en Régional aussi, qui va descendre… Parce que le championnat n’est pas fini. Sportivement, ce n’est pas terrible… »

(Eric Luban)

Selon lui, la FFF aurait à minima pu choisir de ne faire que des montées, et pas de descentes. Quitte à faire des poules un peu plus conséquentes, sur la saison prochaine. « 13 ou 14 clubs, ça ne rajoute pas beaucoup de matchs, détaille-t-il. Au pire, on enlève les Coupes, pour avoir des weekends supplémentaires ». Mais personne n’a demandé leurs avis aux clubs, ce qu’Éric Luban regrette :

« Ils ont pris leurs décisions, et les clubs n’ont rien à dire… On ne nous a pas demandé notre avis. Il y aurait pu avoir un courrier à tous les clubs amateurs, de la ligue et du district, pour savoir un peu ce que l’on en pensait »

(Eric Luban)

Préparer l’avenir

Maintenant que le club est fixé sur sa fin de saison, le travail va continuer pour préparer la suivante. « Je suis en relation quasiment tous les jours avec Yohan Boscus, qui sera toujours l’entraîneur de l’équipe 1, en R1, chez nous », confirme Éric Luban, « il serait d’ailleurs resté entraîneur si l’équipe était descendu en R2… Depuis le début, j’ai eu contact avec tous les joueurs de l’équipe fanion. Ça va être compliqué parce qu’on ne va pas pouvoir se voir encore pendant un moment. On ne sait pas quand la saison prochaine va redémarrer, mais au moins, plus tranquillement, on peut travailler sur la suite. ».