2020 sera décidément une drôle d’année. Alors que les exploitants agricoles ne connaissent pas le confinement, en avril vont commencer les chantiers agricoles. L’ensilage notamment, ne peut être réalisé à un autre période de l’année et généralement, les agriculteurs se regroupent pour travailler chez l’un puis chez l’autre. Car dans les champs, il faut être plusieurs : l’aide est souvent la bienvenue, les anciens se joignent avec plaisir aux travaux.

Une convivialité mise de côté

Habituellement, ces chantiers sont des moments de retrouvailles conviviales autour d’un café, d’un morceau de fouace et les agriculteurs apprécient de faire une pause, de discuter, de déjeuner ensemble… Dans un communiqué, les JA annoncent que cette année, la convivialité sera mise de côté : « les conditions sanitaires actuelles les obligent à changer leurs habitudes et à être très vigilants pour la sécurité de tous. Des consignes claires et cohérentes avec les recommandations du gouvernement ont été données pour le bon déroulement des chantiers. »

« La profession a bien conscience de l’importance de l’application des mesures pour empêcher la propagation du virus et c’est de façon responsable que ces travaux nécessaires se feront »

Communiqué des Jeunes Agriculteurs

Parmi les recommandations, celles basiques de garder 1m de distance, d’éviter le regroupement de personnes, de se laver régulièrement les mains… mais aussi d’éviter les repas partagés, de garder chacun son outil pour soi et d’éviter le covoiturage.

Pas de contacts rapprochés donc, pour ces professionnels déjà fort solitaires qui pouvaient profiter de ces chantiers en communauté pour retrouver un peu de contact humain : mais à l’heure du confinement, ce sacrifice nécessaire demandé à nos paysans pourra éviter un rallongement de cette période de crise.