Aveyron. L’Église veut « maintenir le lien pour Pâques »

Les offices et les rassemblements religieux en Aveyron sont interdits depuis le 17 mars. Les catholiques ne peuvent plus célébrer leur culte en communauté depuis le coronavirus. Pour Pâques, Mgr Fonlupt, évêque de Rodez a choisi de témoigner sur cette situation inédite.

« Cette période de Pâques est toujours très dynamique dans le diocèse » remarque Mgr Fonlupt. En Aveyron ce sont 36 paroisses qui sont impactées par le coronavirus et de nombreux fidèles qui ne pourront pas assister aux célébrations. En 2019, plus de 300 célébrations ont eu lieu le jour de Pâques. « L’Église a dû s’adapter dans son fonctionnement pour que les catholiques puissent vivre ce moment dans les meilleures conditions possibles » constate Mgr Fonlupt.

Une Église touchée et solidaire

L’Église est inquiète par la crise sanitaire que vit la population. « Je me sens solidaire et profondément lié à toutes les personnes qui vivent au quotidien la réalité du coronavirus sur le territoire, nous confie Mgr Fonlupt. J’ai aussi conscience que le confinement est difficile pour beaucoup mais c’est la seule manière de limiter le nombre de malades. »

 « Soignants, enseignants, commerçants et tous les autres, ils sont là pour que nous continuons à vivre »

L’évêché en mode confinement.©ADN12

Une église toujours à la rencontre des autres

« Aller à la rencontre des autres c’est l’ADN de l’Eglise » affirme l’évêque. Et celle-ci continue sa mission grâce à tous les moyens de communications possibles : le site internet du diocèse, radio Présence, sa page Facebook, ou tout simplement le téléphone sont des outils indispensables pour maintenir le lien et diffuser son message. « Que ce soit les prêtres ou les mouvements, ils sont tous mobilisés auprès des fidèles par ces biais pour les aider à vivre ce moment difficile » atteste Mgr Fonlupt.

Une ligne d’écoute pour toutes les personnes voulant confier leurs angoisses, avoir des renseignements ou seulement parler a été mise en place au 05.65.43.68.70. Le diocèse de Rodez a aussi consacré un mail pour recueillir les témoignages et interrogations des fidèles : contact@rodez.catholique.fr.

Le programme de la semaine sainte

Pour rester au contact de tous les catholiques du département pour les fêtes de Pâques, chaque dimanche, une messe est célébrée par Mgr Fonlupt en la chapelle de l’évêché, puis est diffusée sur le site internet. Beaucoup de fidèles sont assidus à ce moment-là : la messe du dimanche 22 mars a été suivie environ par 3 000 fidèles. Pour la semaine sainte, la même initiative a été prise. Le programme des messes est le suivant :

  • Jeudi 9 avril à 19h00
  • Vendredi 10 avril à 19h00
  • Samedi 11 avril à 21h (veillée Pascale)
  • Dimanche 12 avril à 10h30 (messe de Pâques)

« Les premiers retours ont été bons, les fidèles ont apprécié ce temps de communion entre tous les catholiques du département » 

Pascal Fournier, le délégué épiscopal chargé la communication.

La messe à l’évêché, un moment apprécié par tous les fidèles. (©évêchédel’Aveyron)

Une réflexion nécessaire après la crise

« A la fin de ce cette crise, je pense qu’il faudra nous poser collectivement un certain nombre de questions sur la mort, l’éthique, la vulnérabilité de la planète, nos échelles de valeurs » note Mgr Fontlupt. Il ajoute : « curieusement, le coronavirus et le confinement arrivent au cœur de cette période de Pâques. Cela permet aux catholiques de faire une introspection sur eux-mêmes. C’est une occasion pour réfléchir sur eux-mêmes, partager, faire preuve de solidarité et de bienveillance. »

« Je suis persuadé qu’il y a eu un hier et qu’il y aura un demain »

Il met l’accent sur le rôle important que l’Église et les fidèles devront prendre dans « cette renaissance ».

Pour tous renseignements : https://www.facebook.com/EgliseCatholiqueenAveyron/