Baraqueville. Le COVID-19 a eu raison des manifestations de printemps

Mesures de précautions obligent, le covid-19 a déjoué tous les plans des animations du pays ségali et eu des répercussions sur les manifestations programmées de la commune.

La sortie de la 2X2 voies à Baraqueville, habituellement très fréquentée. ©ADN12

Première annulation, et non des moindres : l’association Lax’n Blues a dû annuler l’édition 2020, qui s’annonçait pourtant exceptionnelle avec la venue de Cock Robin.

« Nous avons beaucoup d’argent dehors, nous comptions sur le concert annuel pour équilibrer notre budget. Aujourd’hui, nous le considérons comme perdu car aucune assurance ne couvre ; heureusement, certains groupes et notamment Cock Robin ont accepté de maintenir leurs contrats jusque l’année prochaine, mais à ce jour je suis incapable de dire si nous pourrons repartir l’an prochain. »

Didier Bastonero, coprésident

La foire du matériel agricole de début Mai, événement annuel incontournable pour la région, a également dû jeter l’éponge.

« Pour la 65ème édition, nous attendions environ 400 forains, des exposants de matériels agricoles, des éleveurs, entre 20 et 30000 visiteurs. C’est 4 mois minimum de travail et d’organisation avec notre doyenne coprésidente Thérèse Barthe, une trentaine de bénévoles adhérents, et la participation d’une douzaine d’associations locales. Cette année, et à titre exceptionnel, nous avions obtenu l’accord de la Préfecture pour bloquer la nationale 88 qui traverse le bourg.

C’est décourageant, mais nous repartirons l’an prochain, c’est une évidence. »

  Aimé Boutonnet coprésident

   

Des parkings combles lors des précédentes éditions de la foire du matériel agricole. ©ADN12

Même décision prise pour le Concours National des Bœufs de Pâques, avec une annulation pure et simple.

« C’était la 22ème édition, on attendait une importante participation avec 425 animaux inscrits, qui restent maintenant sur le marché, que les éleveurs devront vendre autrement, et certainement pas à leurs valeurs réelles. Je remercie les acheteurs qui grâce aux relations établies au fil des ans et à la qualité des animaux reconnue à Baraqueville, font ce qu’ils peuvent pour faire partir les animaux. »

Jackie Serieys Présidente

Didier Bastonéro, lors du dernier before au Fauteuil rouge. ©ADN12

En marge de ces manifestations de grande ampleur, le Festival d’humour ne fera pas rire. C’est aussi la réouverture du cinéma Le Fauteuil rouge qui a dû être différée, alors que le nouveau projectionniste, récemment recruté, travaillait déjà sur la programmation. Les nombreux repas et bals organisés par les associations n’ont pas pu ou ne pourront pas se tenir. La foire mensuelle du mercredi suspendue ainsi que le marché aux puces du dimanche matin.

Seul survivant de ces restrictions nécessaires, le « marché au cadran » continue tous les lundis, mais au prix de sévères contraintes. Il se tient à huis clos et de nombreux aménagements ont été mis en place pour éviter les contacts entre les personnes.

Le marché au cadran continue de se tenir à huis clos. ©ADN12

En ce triste moment, l’urgence non négociable est de protéger les habitants.