Aveyron. « La Poste assure son service public sur cinq bureaux de poste prioritaires »

La Poste assure une continuité du service public uniquement dans des bureaux de poste prioritaires en Aveyron DR

« La Poste assure son service public sur des bureaux de poste prioritaires en Aveyron, tout en préservant les collaborateurs à tous les niveaux de services » explique Olivier Marcais, chargé de communication de La Poste Midi-Pyrénées, secteur Aveyron. Il a accepté de répondre à nos questions…

« Millau, Rodez, Decazeville, Villefranche et Espalion »

Au vu de la situation sanitaire actuelle, est-ce que vous confirmez que l’ensemble des services de La Poste sont assurés en Aveyron ?

Oui. L’idée essentielle est de maintenir une continuité de service public. Nous avons par ailleurs concentré nos forces sur les principaux points de contact de chaque territoire, partout en France, tout en respectant, bien entendu, les préconisations des Agences Régionales de Santé et du Gouvernement. Au National, cela correspond à 1 000 bureaux prioritaires et en Aveyron en particulier, se sont les bureaux de Poste de Millau, Rodez, Decazeville, Villefranche-de-Rouergue et Espalion qui assurent une continuité de service public. Cette liste est cependant indicative. Les horaires qui s’appliquent sont ceux habituels de chacun de ces bureaux de Poste.

La Poste de Rodez filtre les entrées des usagers pour limiter les regroupements à l’intérieur du bureau… @ADN12

Peut-on prendre rendez-vous avec son conseiller financier par exemple ?

Il n’y a pas de possibilité de rendez-vous physique mais les conseillers financiers sont joignables par téléphone et par mail.

« On s’attend à ce que notre activité commerciale diminue un peu »

Le nombre de postiers a-t-il été réduit ?

Parmi les postiers, nombreux sont également parents. Ils ont pu rester chez eux pour garder leurs enfants. En un jour fatalement, le nombre de postiers a diminué sur l’ensemble du territoire aveyronnais… Par ailleurs, ce qui vaut aujourd’hui n’est pas forcément ce qui vaut pour demain. Car comme vous l’aurez compris, la réduction du personnel postier peut évoluer dans un sens comme dans l’autre. En l’état, il y a tout de même pas mal de facteurs et de factrices qui distribuent le courrier et de postiers opérationnels, qui courageusement, rendent le service qu’ils ont l’habitude de réaliser.

Avez-vous pris des dispositions particulières pour protéger ceux qui restent  ?

Nous renforçons nos consignes de prévention à leur égard. Nos services d’accueil vont tous être équipés de gel hydro-alcoolique, de lingettes notamment pour nettoyer nos appareils qui nécessitent un contact, et nous attendons également des masques. Le déploiement est en cours. Se sont des mesures auxquelles nous sommes tous soumis… Le but est d’éviter au maximum les contacts… L’État attend de nous, qu’on assure une continuité de service, puisque nous sommes un service public. C’est tout l’enjeu… Le faire tout en protégeant la santé des postiers, des agents et du public !  

Les postiers y sont-ils sensibles ?

Pour l’ensemble de nos collaborateurs, nous sommes à l’écoute et mettons en place les CHSCT qui sont organisés sur le terrain régulièrement, avec les organisations syndicales afin d’entendre leurs doléances face à cette situation, et d’adapter notre organisation aux risques et ressentis exprimés par les agents. Nous ferons en sorte de traiter chaque demande au mieux, c’est évident ! Nous vivons maintenant au jour le jour…