Football. Sofia Guellati, une rafette chez les « vertes » d’Algérie pour la CAN

Originaire de la Wilaya d'El Tarf dans l'est algérien, Sofia Guellati a grandi à Draguignan. Rafette depuis la saison 2015-2016, celle qui joue au poste de défenseur vient d'effectuer un stage de préparation au sein de la sélection algérienne...

Sofia Guellati est sélectionnée en équipe d'Algérie@ADN12

« Je suis partie en avion vers Alger lundi dernier, j’ai subi plusieurs contrôles anti coronavirus dès mon arrivée à l’aéroport, puis direction Sidi Moussa »… Sidi Moussa : c’est le nom du Centre Technique National d’Algérie, où Sofia Guellati est partie pour quelques jours avec un objectif : préparer le premier tour éliminatoire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) version féminine, avec la sélection nationale d’Algérie. Deux matchs sont prévus en avril contre le Burkina Faso, si tout va bien…

Sofia, capitaine de l’équipe d’Algérie !

A 28 ans, la joueuse du RAF compte quatre sélections et deux buts marqués avec l’équipe nationale d’Algérie. Elle raconte ce dernier stage d’entrainement intensif, loin du piton ruthénois : « Chaque jour c’était lever à 8h, petit déjeuner à 8h30, premier entraînement à 9h30, sieste en début d’après-midi, deuxième entraînement à 17h. Nous avons disputé deux matches d’entraînement, l’un contre les filles d’Alger-centre, que nous avons battues 3 à 0, l’autre contre une équipe de U15 garçons pour un score de parité ».

Cerise sur le gâteau : Sofia se vit non seulement titularisée, mais aussi confiée le capitanat, -en l’absence il est vrai de l’habituelle détentrice du titre, blessée-. Une vraie bonne surprise pour cette jeune femme pleine d’humilité.

« Je n’aime pas plus que ça être mise en avant, mais la confiance que l’on m’accorde me fait plaisir, d’autant que ma première présélection en équipe nationale en 2016, s’était interrompue prématurément à cause d’une rupture des croisés »

(Sofia Guellati, footballeuse ruthénoise et internationale algérienne)

Un beau challenge à relever pour Sofia Guellati et l’équipe nationale d’Algérie, qui n’a jusqu’à maintenant jamais participé à une compétition mondiale (ni Coupe du Monde, ni Jeux Olympiques). Il faudra pour cela finir sur le podium de la CAN. Or, la sélection algérienne n’est jamais allée plus loin que le premier tour depuis qu’elle y participe…

5 ans à Rodez

Sofia a débuté le foot dès 6 ans dans l’équipe de Draguignan, où elle jouait avec les garçons. Elle y a d’ailleurs son meilleur souvenir : « lorsqu’en finale de la coupe du Var garçons je me suis vue confiée la transformation du dernier penalty, celui de la gagne »…

Après l’âge de 13 ans, elle opère dans des équipes féminines : Trance-en-Provence, puis après une série de tests à Montpellier, elle intègre l’équipe d’Aurillac en D3 la première année, et en D2 les six années suivantes, avant de rejoindre la D1 à Rodez en 2015, qu’elle n’a pas quitté depuis.

Cette saison, elle occupe un poste de titulaire indiscutable au sein de la défense des Rafettes, où elle porte le numéro 22 (16 matchs, 16 titularisations et 8 buts marqués).

Souhaitons-lui la même réussite au sein de son équipe nationale…