Carole Delga : « Je demande l’annulation immédiate du second tour des élections »

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga. ©ADN12

Si l’Aveyron a vu grimper le taux de participation pour ces élections municipales, avec plus de 58 % de votants (contre 53 % en 2014), elle fait exception puisque le reste de la région Occitanie a vu ce même taux dégringoler : 20 points de perdus en moyenne dans tous les autres départements (taux définitif en Haute Garonne : 34 %). Au niveau national, le taux d’abstention dépasse les 50 %… L’épidémie de coronavirus et les précautions sanitaires prises par le gouvernement n’y sont évidemment pas étrangères.

De quoi faire réagir la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, qui était déjà opposée à la tenue du premier tour, et qui demande aujourd’hui l’annulation du second tour des élections municipales, prévu dimanche prochain.

« Le président de la République aurait dû reporter les élections. Après ce premier tour, marqué par une abstention historique pour des élections municipales, je maintiens ma position : face à l’urgence sanitaire, relayée par de nombreux médecins, le président de la République doit prononcer dès demain l’annulation du second tour des élections municipales. Il s’agit d’une mesure forte mais nécessaire pour garantir la santé de nos concitoyens. La France est forte et elle doit être aujourd’hui pleinement mobilisée pour endiguer la propagation de la pandémie qui nécessitera, sans nul doute, de nouvelles mesures exceptionnelles dans les jours à venir. »

(Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie)

Le Premier Ministre Edouard Philippe a de son côté annoncé qu’il prendrait une décision concertée avec les experts médicaux en début de semaine. Si le second tour des élections municipales venait à être annulé, le résultat du premier tour deviendrait caduque…