Coronavirus. Une cellule de crise pour les entreprises aveyronnaises impactées

Objectif : établir un état des lieux des difficultés économiques rencontrées par les entreprises locales. ©ADN12

Une cellule de crise a été mise en place par la Chambre du Commerce et de l’Industrie de l’Aveyron « pour identifier et accompagner les entreprises en difficulté et répondre aux questions et préoccupations des chefs d’entreprise » quant aux conséquences économiques réelles liées à l’épidémie de coronavirus.

Elle peut être contactée au 05 65 77 77 00. En complément, la CCI de Rodez lance une enquête auprès d’eux afin de mesurer les impacts ressentis par les entreprises locales.

« Il est encore trop tôt pour dresser un bilan objectif des difficultés rencontrées localement mais nous incitons les entreprises impactées à répondre à notre enquête pour avoir un état des lieux significatif, pouvoir le remonter aux pouvoirs publics et les accompagner au mieux… Si chacun joue le jeu, on devrait pouvoir mesurer précisément les difficultés d’ici quelques jours… »

(Christian Issalis, Responsable Communication CCI de Rodez)

La CCI espère donc des réponses nombreuses de la part des entrepreneurs aveyronnais pour établir un rapport « le plus pertinent possible ».

Plus d’informations sur le Blog de la CCI Aveyron.

La Région Occitanie solidaire

De son côté, la Région a décidé de suspendre à compter du 1er avril et pour une durée de 6 mois l’ensemble des remboursements d’avance accordés aux entreprises : « cette mesure qui porte sur 60 millions d’euros d’encours concerne plus de 520 entreprises régionales. Sera également mobilisée une première enveloppe exceptionnelle de 5 millions d’euros auprès des banques afin qu’elles s’appuient sur les garanties d’emprunt de la Région et assurent le fonds de trésorerie nécessaire aux entreprises ».

Un plan « Former plutôt que licencier » va être lancé et permettra aux entreprises bénéficiant du chômage partiel décidé par le gouvernement de s’inscrire dans un plan de formation. « Cette action régionale permet de diviser par deux le reste à charge de l’entreprise favorisant ainsi le maintien des emplois ».

« Au-delà de l’urgence, nous devons collectivement garantir à nos entreprises les conditions pour être présentes lors de la reprise de l’économie. Je souhaite entrer en discussion avec le secteur bancaire régional pour renforcer nos dispositifs de rebond industriel. La promotion de la destination Occitanie sera également primordiale pour garantir l’attractivité touristique du territoire pendant la prochaine saison estivale afin de soutenir l’activité de ce secteur stratégique »

(Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie)

Selon les élus régionaux, les premiers touchés seraient aujourd’hui les acteurs de l’événementiel (culture, sports, tourisme) qui subissent les annulations. La Région annonce qu’elle sera solidaire des entreprises et des associations organisatrices : « Toutes les subventions et les acomptes liées à des événements organisés dans la période, même s’ils sont reportés ou annulés, seront maintenues afin d’aider les professionnels à honorer les frais engagés et faire face à la perte de recettes ».