Municipales. Picasso/Cayla : qui deviendra maire de Sébazac ?

Les alliés d'hier seront face-à-face lors du scrutin de dimanche. ©ADN12

A Sébazac, le premier round des élections municipales s’est fait hors isoloir (lire notre article du 4 février), et les derniers jours de la campagne ne s’annoncent pas beaucoup plus sereins… Entre la maire sortante Florence Cayla et son conseiller municipal Alain Picasso, le torchon est déjà plus que consumé… Deux visions s’affrontent et bien heureux celui qui peut prévoir le résultat du scrutin de dimanche…

Alain Picasso a d’ailleurs convié Florence Cayla à débattre ce vendredi 13 mars devant les électeurs. La maire sortante lui promet une réponse ce jeudi…

Alain Picasso, « faire souffler un vent nouveau à Sébazac »

Il n’a pas changé de position depuis le début de cette campagne : Alain Picasso veut insuffler « un changement positif » à la commune : « nous nous engageons sur des valeurs et un projet quand la liste adverse ne fait que s’aligner derrière une personne »… Pour le conseiller municipal sortant, les enjeux sociétaux actuels nécessitent un nouveau mode de gouvernance : « il y a une génération d’élus en place qui appartiennent à l’ancien monde, et qui doivent laisser la place à de nouveaux pour relever les défis de transition écologique, de mutation du monde du travail et de renforcement du lien social dans un contexte de vieillissement de la population ».

« Un programme innovant et réaliste, qui répond aux besoins des habitants »

Pour cela, l’entrepreneur propose un programme de projets « pas mégalos mais raisonnés », pour rendre la commune « plus dynamique et animée », en instaurant un « nouveau rapport » entre les habitants et la municipalité : vivre-ensemble, écologie positive, maîtrise de l’urbanisation et diversification des sources de financement sont des priorités qu’il aime à rappeler.

Alain Picasso dit vouloir militer contre « ces élus qui se croient propriétaires de leur commune ». @ADN12

Parmi ses propositions fortes on retrouve la création d’une Résidence Services Seniors (« pour prolonger l’autonomie en proposant des services collectifs ») et d’un réseau de voisins aidants (« pour développer l’entraide envers les personnes isolées »), d’un marché hebdomadaire (« avec un système de parking couvert, qui pourrait aussi servir aux associations »), d’un hôtel d’entreprises et de coworking, d’une Repairerie communale, d’une Société Coopérative D’Intérêt Collectif sur la question énergétique (« pour accompagner les habitants dans leurs travaux »), d’un parcours touristique archéo-digital, ou encore le développement du maraîchage local.

Son projet le plus emblématique restera sans doute de faire de Sébazac un « Territoire tout Vélo » : « avec des parcours sécurisés, des boxs à vélos à l’école, ou encore une aide financière à l’achat de vélos électriques  » explique Alain Picasso qui a un projet-pilote en la matière : créer, sur le Causse, le premier circuit touristique pour vélo à hydrogène. « Ça n’existe pas encore en France… on peut imaginer le développer avec la station hydrogène voisine de l’entreprise Braley. Il faut proposer des choses innovantes pour développer positivement la commune ! »

  • Dernière réunion publique d’Alain Picasso et la liste Agissons Ensemble Sébazac-Concourès-Onet l’Eglise : ce jeudi 12 mars, à la salle communale d’Onet l’Eglise, à 20h.

Florence Cayla, « faire le choix de la disponibilité »

Si elle avait dans un premier temps annoncé qu’elle ne briguerait pas un troisième mandat de maire, la désormais candidate assure de son côté s’engager corps et âme dans cette campagne. « Je ne suis pas du genre à m’endormir sur mes lauriers et j’ai encore des choses à apporter » affirme Florence Cayla, qui explique avoir fait une campagne de « proximité » : « votez pour moi, c’est faire le choix de disponibilité et de la proximité, grâce à un mélange d’expérience et de renouveau ».

« Je n’ai pas peur car j’ai la connaissance des dossiers »

« Mon équipe comprend des gens qui ont fait leurs preuves alors que certains habitants de la commune ne connaissent même pas Alain Picasso » déclare la maire sortante, qui annonce sa priorité numéro 1 pour la commune : « améliorer la qualité de vie des sébazacois ».

Florence Cayla part avec 10 membres de son équipe municipale et 13 nouveaux visages.@ADN12

Florence Cayla précise ses deux projets phares, qu’elle souhaite construire avec les habitants et destiner à toutes les générations : l’aménagement du « Terrain de Justine » à Concourès, et la création d’un espace partagé à la Doline avec parcours de santé et jeux pour enfants. « On va rendre le cadre de vie plus agréable en mettant du vert dans les quartiers, et en soutenant les services et les commerces de proximité ». Elle explique ainsi vouloir accompagner l’installation de commerces en centre-bourg, proposer les locaux vacants de la mairie à des professionnels, favoriser l’installation de professionnels de santé, construire une nouvelle Résidence Seniors, « tout en poursuivant les travaux d’économies énergétiques sur les bâtiments et l’éclairage public, et sans oublier la politique jeunesse, que l’on souhaite conforter »… notamment en étendant les horaires du Relais d’Assistantes Maternelles.

Enfin, Florence Cayla prévoit deux mesures emblématiques de son futur engagement : la consultation des habitants sur les besoins en transports collectifs et autres moyens de mobilité, ainsi que la création de circuits découvertes sur le patrimoine archéologique de la commune.

  • Dernière réunion publique de Florence Cayla et la liste S’engager pour Demain Sébazac-Onet l’Eglise- Concourès : ce jeudi 12 mars, à la Doline, à 20h30.