Municipales. La Ligue des Droits de l’Homme de Rodez demande « plus de démocratie »

La section ruthénoise de la Ligue des Droits de l'Homme souhaite porter dans le débat public des valeurs et des propositions, à l'intention de tout les candidats municipaux du Grand Rodez...

Patrick Hécart trésorier, Marisol Garcia Vicente secrétaire et Jacky Burzala président de la LDH de Rodez. @ADN12

Plus de démocratie, un soutien accru aux associations, un meilleur accès au logement et à la santé, un soutien à l’économie verte, la lutte contre la dématérialisation des services… voilà quelques-uns des sujets généraux chers à l’association locale.

Jacky Burzala, le président de la Ligue des Droits de l’Homme de Rodez, se dit tout de même conscient du fait que les municipalités ne sont pas les seules actrices en la matière :

« Tout ne peut pas se résoudre au niveau des seules communes, l’Etat et les diverses intercommunalités doivent prendre leur part. Mais à leur niveau, les communes peuvent par exemple développer et renforcer les conseils de résidents réservés à tous ceux qui n’ont pas le droit de vote comme les étrangers et les mineurs. Ces derniers pourraient ainsi exprimer directement leurs besoins, et donner leur opinion sur certains projets les concernant »

(Jacky Burzala, Président LDH Rodez)

Contact LDH Rodez : 07 81 05 33 80.