Jérémy Mellot (Défenseur Guingamp, et ancien joueur du RAF): 

« C’est frustrant parce qu’on n’a pas fait un mauvais match. Pour moi, on mérite de gagner. On a les occasions. Arthur (Desmas) a fait un très gros match comme d’habitude. On a pris deux buts sur des erreurs d’inattention. Malheureusement, ça paye cash. On a plein d’occasions, mais on ne les met pas. J’étais vraiment content de revenir ici, j’avais hâte. C’est un club qui me tient vraiment à cœur, club qui m’a relancé. Ici, les gens m’ont très bien accueilli. Donc, je suis très content d’être revenu ici. »

Pierre Bardy (Défenseur du RAF): 

Pierre Bardy. @ADN12

« Ça fait du bien de gagner. On aimerait gagner autrement, que ça soit un peu plus beau pour les yeux. Mais la victoire est là. On avait fait un bon match contre Lorient, on n’a pas gagné. On a fait un moins bon match ce soir, on gagne. C’est ça le foot parfois. Il y a eu beaucoup d’efforts, offensifs et défensifs. On voulait les harceler la plupart du match. Après, c’est compliqué de tenir tout un match. Il y a eu pas mal d’espaces, et au final, on s’en sort plutôt bien. En deuxième mi-temps, le vent est un facteur qui a beaucoup changé le match. Après, on était un peu dedans, avec toujours la peur de se faire égaliser, cette spirale que l’on doit effacer, et que l’on a effacé d’ailleurs, puisque l’on a gagné. »

Ugo Bonnet (Attaquant et buteur du RAF):

Le double buteur ruthénois, Ugo Bonnet. @ADN12

« Aujourd’hui, j’ai envie d’être décisif pour l’équipe avant tout, avant de marquer des buts pour les statistiques personnelles… Ce soir, ça l’est, c’est une double satisfaction. On fait, je trouve, une bonne entame. On est haut, on va les chercher. On se procure des petites occasions. On arrive justement à concrétiser ça. Même s’il y a un but refusé sur hors-jeu. C’est dommage. On fait ce qu’il faut d’entrée. Après, par la suite, on recule. Ça devenait de plus en plus dur. On a retrouvé une seconde âme en fin de match. Et c’est dans le money-time que les décisions se font parfois. C’est important d’être concentré jusqu’au bout. La semaine dernière, on est capable de se faire égaliser à la toute fin. Et aujourd’hui, ça nous sourit. Il faut rester concentré de la première à la 96e minute… »

Pierre-Olivier Murat (Président du RAF): 

Un président satisfait de la victoire de son équipe. @ADN12

« Comptablement, on fait une magnifique opération. On se met à 6 points du barragiste, et vu les goal-average des autres, ça fait 7 points. On est très heureux sur la victoire. Je dirais que c’est une victoire pas forcément mérité au nombre d’occasions. Elle compense pas mal de matchs à domicile, Châteauroux, Nancy… où on n’a pas pris les points que l’on devait. Et on les prend ce soir. C’est la balance qui s’équilibre. En termes de points, elle fait mal celle-là. Elle fait mal aux autres, et elle nous fait du bien ! »

De bon augure avant un deuxième match consécutif à domicile ?

« Deux réceptions, c’est toujours compliqué. Après, avec un stade plein, qui pousse comme ce soir, c’est quand même plus simple. Ça n’a pas toujours été le cas. Les joueurs se transcendent, même quand ils sont un peu plus cuits à la fin. Ça aide beaucoup. Pour le prochain match, la grosse pression est sur Clermont, qui joue la montée en Ligue 1. Pas forcément sur nous. On pourra jouer un peu plus libéré. Parce que je nous ai trouvé très tendus, au moment où on devait l’être le moins, c’est-à-dire quand on menait 1 à 0. On s’est mis à reculer, un peu à bafouiller notre football. C’est le seul point qui a été étonnant ce soir…»

Laurent Peyrelade (Coach du RAF):

Laurent Peyrelade était heureux après la victoire de Rodez. @ADN12

« Toutes les victoires sont bonnes. Elle a été très, très, très difficile… On a beaucoup souffert ce soir. C’est peut-être notre plus mauvaise prestation depuis la phase retour, et paradoxalement, c’est ce match-là que tu gagnes. Ça s’équilibre sur ce qu’on avait fait de bien, et les points te permettent d’être plus serein, de travailler dans la confiance. Ça permet d’avoir du courage pour la suite. On l’avait dit déjà, quand on avait mené contre Valenciennes, ou à Sochaux. Quand tu mènes, tu as envie de t’accrocher à ça. Alors que l’idée, c’est plutôt d’aller continuer à développer ce que tu avais fait. Il faut lutter contre ça, il faut que l’on travaille. Il faut que l’on s’améliore sur ça. On ne peut le faire que quand on a des points. C’est plus facile à entendre pour les joueurs, c’est plus facile à travailler. Je sais très bien, que même si contre Clermont, on mène, on reculera, et ce sera une guerre jusqu’à la fin de saison… Il faut s’enlever le classement de la tête. Il faut juste regarder comment arriver au nombre de points que l’on veut. Qu’on se concentre sur ce que l’on doit travailler, comment s’améliorer. Un coup, on aura un point d’avance, un coup, on en aura trois, un coup, il nous en manquera peut-être… Si on passe son temps à regarder le classement, on passe son temps à avoir peur. Alors qu’il n’y a pas besoin d’avoir peur, il y a juste à essayer d’être soi-même, et de faire de son mieux…»