Baraqueville. Prison pour un homme de 25 ans après des violences conjugales

@ADN12

La victime, jeune mère d’un bébé de trois mois et demi, est présente dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Rodez ce lundi 2 mars. Son visage porte encore les traces des violences qu’elle a subies ce samedi 29 février à son domicile de Baraqueville : deux yeux au beurre noir et la peur dans le regard… Elle dira simplement craindre les représailles de son bourreau.

Sur le banc des accusés : son compagnon, père de leur enfant, âgé de 25 ans et décrit comme bipolaire. Il comparait sous procédure de comparution immédiate pour violences aggravées par trois circonstances : l’homme est récidiviste, il s’en est pris à sa conjointe, qui s’est vue prescrire cinq jours d’Incapacité Totale de Travail, et les faits se sont déroulés en présence du bébé…

En raison du mouvement de grève des avocats, l’affaire sera finalement jugée le 30 mars prochain. En attendant, les juges du tribunal de Rodez ont décidé de placer le jeune homme en détention, estimant, comme le Ministère Public, qu’il y avait un risque de réitération des faits et de pression sur la victime.

Une décision visiblement bienvenue quand on entend la dernière phrase prononcée par l’accusé, loin de s’excuser pour ses actes : « c’était réciproque, je n’étais pas le seul à être violent »… Son casier judiciaire porte déjà mention de 10 condamnations…