Les Berges de l’Aveyron : la course incontournable de Layoule ce dimanche

L'an passé, plus de 300 participants avaient tenté leur chance. (@Stade-Rodez-athlétisme)

C’est le 17eme anniversaire des Berges de Layoule ce dimanche 1er mars à Rodez, course organisée par le Stade Rodez Athlétisme (SRA). Pour la seconde année, les 10 km autour de Layoule seront accompagnés d’une course nature de 14 km.

« L’essence même de ces deux courses est son caractère populaire : nous les avons voulues pour tous et non pas pour les spécialistes »

Layoule, c’est le lieu incontournable pour tous les joggeurs, marcheurs et vététistes du Ruthénois qui souhaitent s’oxygéner et évoluer dans un cadre naturel au sein de la ville. A n’importe quel moment de l’année, on peut trouver quelqu’un en train de fouler ce parcours devenu la tanière des amateurs de l ‘effort. « La création d’une course sur ce lieu était devenue comme une évidence » assure Alain Cabaniols, président du Stade Rodez Athlétisme.

Seul ou en duo

La course incontournable des ruthénois. (@Stade-Rodez-Athlétisme)

Le 10 km : « c’est un parcours accessible à tous les sportifs occasionnels et réguliers » confie Alain Cabaniols. Le départ se fera en bas de la voie romaine à 11h. Les coureurs longent les rives de l’Aveyron, à deux reprises, pour arriver au parking de Layoule. C’est un profil très roulant avec quelques faux plats montants à négocier intelligemment pour mieux relancer dans les descentes et mettre à profit ces difficultés. Le faible dénivelé permet de faire un bon chrono pour les amateurs de vitesse.

Depuis quelques années, les organisateurs ont rajouté la possibilité de faire le parcours en relais de deux coureurs (2 x 5 km). Sa labellisation FFA assure aux coureurs de pouvoirs se qualifier pour les championnats de France. L’année dernière, ce sont 189 coureurs qui étaient au rendez-vous. Adisu Gutema et Elsa Lavaur avaient gagné la dernière édition avec des temps de 32’44 et 38’30 . Qui pour leur succéder ce dimanche ?

Le 12,8 km, avec un dénivelé de 200 mètres, emmène les coureurs à la découverte du Parc de Layoule. C’est à 9h30 que le tocsin du départ sonnera à partir du parking de Layoule. « C’est par une courte montée un peu sèche à travers les escaliers et les chemins que les coureurs se dirigeront à Cardaillac » note Alain Cabaniols. Ils replongeront sur les rives de l’Aveyron pour arriver à l’aire de camping-cars. Ils emprunteront la piste cyclable direction le Gué de Salelles pour enchaîner sur une belle côte les conduisant au plateau de Banocres. La suite : du roulant qui les emporte à Laubart-le-Vieux puis Istournet. De là, ils prendront le chemin du retour en repartant sur Banocres pour descendre sur les rives de l’Aveyron et fondre sur l’arrivée à l’entrée du Parc. L’an passé, 90 participants avaient tenté leur chance pour cette nouvelle épreuve. Moutien Cally et Caillaud Virginie, les derniers vainqueurs avaient bouclé le parcours en 47’16 et 53’36. Qui pourra faire mieux ?

Les courses pour enfants : elles commenceront à partir de 10h00, elles se dérouleront aux alentours du Parc de Layoule. Au programme, pour les écoles d’athlétisme et les poussins c’est 1 300 m, pour les benjamins et minimes filles c’est 1 500 m.

La course pour les enfants. (@Stade-Rodez-Athlétisme)

Les inscriptions de dernière minute seront possibles le jour de la course. Pour tous les participants, un certificat médical de non-contre-indication à la course à pied est obligatoire.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site SRA.