Le Président, Pierre-Olivier Murat. @ADN12

Alors que son équipe va affronter Lorient, ce vendredi, le Président Pierre-Olivier Murat accueillait les élus du Conseil Départemental, partenaire de la rencontre. Connu pour sa franchise, il en a profité pour mettre fin à certaines rumeurs :

Depuis quelque temps, quand je me promène en ville, on me souhaite bonne chance pour les municipales. Je ne suis pas candidat, je suis président du Rodez Aveyron Football. Je ne fais pas de politique et je n’en ferais jamais ! C’est mon frère qui est candidat. Avec qui je n’ai plus de relation depuis 6 ans. Je ne soutiens pas cette liste.

Un gros morceau à domicile

Une mise au point souhaitée et assumée par le Président, pour qui le plus important reste son club du Rodez Aveyron Football, et le maintien en Ligue 2. Et ça ne sera pas simple ce vendredi, pour la 26e journée. C’est en effet le leader, Lorient, qui se présente à Paul Lignon. L’enceinte de la rue Vieussens pourrait d’ailleurs être à guichet fermé. Ce qui ne surprend pas le coach, Laurent Peyrelade :

C’est le match de gala dans la saison. Dans la mesure où on n’a pas eu de match de Coupe de France « champagne » à domicile… On sait que l’on n’aura pas le droit à l’erreur contre une équipe comme Lorient. Car pour moi, c’est vraiment ce qu’il se fait de mieux en Ligue 2, avec Lens.

 

Lors du match aller, Rodez s’était incliné 2 à 1. Si le coach sait qu’il n’aura pas à motiver ses joueurs pour ce match, il reconnaît qu’il faudra être au top face à un cador de ce championnat. « Lorient joue extrêmement bien au football, c’est une équipe équilibrée, qui est très efficace. Elle est leader d’attaque du championnat ».

Les faire douter

Si Rodez vient de vivre une série de cinq matchs sans défaite, Lorient vient d’enchaîner deux défaites consécutives, notamment à domicile contre Clermont, vendredi dernier. « Après, c’est une équipe qui a un peu moins de certitude, confirme Laurent Peyrelade. Donc, si on arrive à les faire douter, 20, 30 minutes… Et qui a été en manque de réussite sur les derniers matchs. Peut-être une équipe qui a un coup de « moins bien ». À nous d’essayer d’en profiter. »

Ugo Bonnet, attaquant, a déjà marqué 9 buts. @ADN12

Lors des derniers matchs, Rodez a parfois eu du mal à marquer, avec parfois un manque de réalisme devant le but. Mais pour l’attaquant, Ugo Bonnet, il y a peut-être une autre raison pour l’expliquer :

Pour ne plus encaisser tous ces buts qui nous pénalisaient, on a évolué plus bas sur le terrain. Les 10 mètres que nous avions plus haut sur le terrain favorisaient l’attaque. Maintenant, nous avons plus de chemin à parcourir pour remonter le ballon et surprendre l’adversaire.

 

Un travailleur acharné

Ugo Bonnet qui a marqué 9 buts depuis le début de saison et qui travaille beaucoup par vidéo pour regarder d’autres joueurs, d’autres buteurs, et leurs techniques. Objectif : progresser. « J’ai appris à me placer, couper des axes de passe, confie le jeune attaquant. Je ne cours plus pour attraper le ballon, mais pour gêner l’adversaire. La récupération de balle sera faite par mes autres partenaires. Je dois aussi gérer mes temps d’efforts, car on me demandera de faire le geste juste devant le but et si je me suis cramé par des courses inutiles, je pénalise l’équipe ».

Pour la réception de Lorient, pas de suspendus. Côté blessés, le staff devra se passer de Roche, de Poujol et d’Alégué.

Ce vendredi 21 février, RAF – Lorient, au stade Paul Lignon à 20h.

@ADN12