DIAM, le Festival de cinéma LGBTQI arrive en Aveyron

Comme chaque année depuis 5 ans, l'association Alertes LGBTQI Aveyron relaye dans le département le Festival toulousain de cinéma « Des Images aux Mots » (DIAM) en projetant trois films à Rodez, Millau et Rieupeyroux, et en les faisant suivre d'un débat.

Jocelyne Carle et Chantal Guillot (Rencontres à la campagne), Frédéric Costamagna et Michel Mégnin (Alertes Aveyron) et Franck Basset (CGR). ©ADN12

Le 13e Festival de cinéma LGBTQI « Des Images Aux Mots » (DIAM) a débuté le 29 janvier à Toulouse et s’est terminé le 9 février. Depuis le 10 février et jusqu’au 2 mars, le reste de la région d’Occitanie prend le relai pour continuer à le faire vivre. Et comme chaque année depuis 5 ans, Alertes LGBTQI l’organise en Aveyron où trois films seront présentés le 25 février à Rodez, le 27 février à Millau et le 29 février à Rieupeyroux, tous suivis d’un débat.

Alertes, l’association aveyronnaise LGBTQI

Créée en juin 2012 en réaction aux manifestations de la Manif pour tous, l’association LGBTQI Alertes (Aveyronnais en Lutte Pour l’Égalité et le Respect de Tous et toutES) écoute et soutien les personnes LGBTQI en difficulté, tout en organisant des opérations de sensibilisation aux discriminations homophobes.

« Depuis 5 ans, Alertes est le relai du festival de Toulouse et lui donne une visibilité plus particulière dans la mesure où l’on accompagne la projection par un débat sur les thématiques et les personnages autour des films. »

Michel Mégnin, co-président d’Alertes

Contrairement à Toulouse qui souhaite projeter des films en avant-première, le choix des projections reste ouvert en Aveyron : « le choix se fait en partenariat avec les cinémas et, quand cela est possible, avec des associations comme Rencontres à la campagne » raconte Michel Mégnin. Pour lui, c’est l’étape obligée pour enrichir le débat en allant à la rencontre de publics différents : « celui des cinémas, le nôtre et un public plus général ». C’est aussi l’occasion de se faire connaître de tous pour cette association qui se veut à l’écoute des personnes isolées, victimes d’exclusion ou de discrimination dans la vie de tous les jours, dans le monde du travail mais aussi de la part des proches.

« Le festival doit permettre à chacun d’aider à trouver une réponse à leurs questionnements, et ceci par les échanges, les débats autour de la projection de films ciblés »

Le programme de DIAM Aveyron

Des films qui permettent de faire connaître des problématiques touchant au questionnement de genre et de sexualité, à l’échelle mondiale. Cette année, le choix de projection est aussi bien français qu’étranger :

Mardi 25 février à 20h30 : projection d’Océan (France, 2019) au cinéma CGR de Rodez

Autoportrait intime sur toute une année, d’un homme transgenre que les gens connaissaient jusque-là sous le nom d’Océane-Rose-Marie.

Enfin prêt à affronter le regard social, Océan décide de changer de genre et de s’affirmer tel qu’il est : un homme trans.

Drôles, sincères, bouleversantes, le filme retrace le parcours d’Océan et de son entourage pour traverser chacune des étapes physiques, psychologiques et sentimentales de cette transition femme-vers-homme.

Jeudi 27 frévrier à 230h30 : projection de Vita et Virginie (2018) au Cinéode de Millau.

Vita & Virginia

Virginia Woolf et Vita Sackville-West se rencontrent en 1922. La première est une femme de lettres révolutionnaire, la deuxième une aristocrate mondaine. Quand leurs chemins se croisent, l’irrésistible Vita jette son dévolu sur la brillante et fragile Virginia. Commence une relation passionnelle qui fait fi des conventions sociales et de leurs mariages respectifs.

La fascination que Virginia ressent pour Vita, l’abîme entre sa vie d’artiste et le faste de l’excentrique aristocrate donneront naissance à Orlando, une de ses œuvres maîtresses, bouleversante réflexion sur le genre et sur l’art.

Samedi 29 février à 21h : projection de Deux (Italie, 2019) à Rieupeyroux

Nina et Madeleine sont profondément amoureuses l’une de l’autre. Aux yeux de tous, elles ne sont que de simples voisines vivant au dernier étage de leur immeuble. Au quotidien, elles vont et viennent entre leurs deux appartements et partagent leurs vies ensemble. Personne ne les connaît vraiment, pas même Anne, la fille attentionnée de Madeleine. Jusqu’au jour où un événement tragique fait tout basculer…

Une projection en partenariat avec Rencontres à la Campagne.

Se faire connaître, écouter, permettre des échanges… voilà le but de l’association Alertes LGBTQI Aveyron qui est ouverte à tous, quels que soient le genre ou l’orientation sexuelle (lesbienne, gay, bisexuel, transsexuel, hétérosexuel…). Si vous vous sentez concernés par la lutte contre les discriminations ou souhaitez devenir bénévoles, n’hésitez pas à contacter l’association via leur site web, page Facebook, mail ou par téléphone au 07 81 61 88 28.