Cassagnes. Les postiers repartent en grève

Les facteurs de Cassagnes avaient défilé en tête de cortège lors de la dernière manifestation départementale contre la réforme des retraites./ @ADN12

Alors que le conflit s’était terminé fin janvier dernier grâce à un compromis qui semblait convenir aux facteurs de Cassagnes Beghonès et à leur direction de La Poste, un communiqué officiel de la CGT La Poste annonce la reprise de la grève illimitée ce jeudi 20 février.

Un poste et une pause déjeuner en moins

L’objet de la lutte qui a duré plus d’un mois, était de conserver les deux postes de facteurs que la direction voulait retirer. Alors que des engagements avaient été pris sur deux ans, pour conserver les 8 postes de facteurs, via la médiation de la Préfecture, la direction de La Poste semble finalement s’engager pour 7 postes de facteurs et un poste de cadre.

« Alors que la force d’emploi a été au cœur des négociations pour que les facteurs puissent passer leur charge de travail, c’est sur ce point là que la direction décide de rogner. Il a été signé 8 positions de facteurs, la Poste propose 7 facteurs et un poste de cadre. Il a été signé pas de pause-déjeuner, 2 positions proposées en ont une »

Communiqué CGT

En conséquence de quoi, les agents avec les organisations syndicales CGT et SUD ont déposé un nouveau préavis de grève qui débutera ce jeudi 20 février. Mis en avant depuis le début du conflit, le comportement de la Direction de la Poste et « l’absence totale de dialogue social » a encore une fois été condamnée par les syndicats.

« Personne, en Aveyron, ne pourra nier connaître les difficultés, les souffrances que peuvent avoir les postiers avec des dirigeants incapables de pratiquer le dialogue social et irrespectueux de tout et de tout le monde. »

 

La CGT appelle donc à la solidarité de l’ensemble des postiers et des usagers et lance un appel à la grève illimitée à tous les postiers à partir de jeudi 20 février. Un rendez-vous a été donné devant la PPDC d’Onet le Château, le jeudi matin, pour décider d’actions. Ferons-t-ils parti du cortège de départemental contre la réforme des retraites qui s’élancera ce même jeudi à 14h30 depuis le Mail de Bourran à Rodez ? La question se décidera sûrement demain matin, parmi tant d’autres…