Belle journée pour les jeunes diabétiques de l’Aveyron

Dimanche 2 février, les membres de l'association Los DID drolles Jeunes Diabétiques de type 1 de l'Aveyron, se sont retrouvés pour une journée bien remplie.

Trente musiciens pour Los Didroles. Photo : Los DID drolles

Dès le matin, rendez vous à Sébazac. Les ados ont pris en charge les plus jeunes pour leur proposer des activités et des jeux. Les parents, quant à eux, en ont profité pour échanger sur les actions à venir : la journée ski le 8 mars et le weekend des familles début mai… C’était aussi un temps fort d’accueil pour les familles nouvellement touchées par la maladie. Après le passage à l’hôpital, puis au CHU pour l’éducation thérapeutique qu’impose le diabète insulino dépendant de l’enfant, il faut « revenir » à la vie quotidienne avec ses lots d’angoisses, de peurs et d’incertitudes… alors quoi de mieux que de rencontrer d’autres enfants, d’autres parents qui vivent la même chose, pour se réconforter!

Après le repas tiré du sac, les enfants ont pu s’adonner aux joies du laser game. Que de cris de joie, de feintes… Des  parties pleines d’enthousiasme, d’excitation… et d’hypoglycémies !

Les enfants au laser game de Sébazac. Photo : Los DID drolles

Trente musiciens, au profit de l’association

La journée s’est terminée à la MJC autour des Flûtes Déconcertantes pour écouter leur concert spécialement donné au profit de l’association. Sur scène, pas moins d’une trentaine de musiciens (flûtes, violoncelles, clarinettes basses, piano et percussions), un ensemble de tous âges issus du conservatoire à rayonnement départemental se sont mobilisés pour les Jeunes Diabétiques de l’Aveyron. Une ambiance, une osmose, des émotions partagées dans la salle où le public était venu en nombre mais aussi sur scène où chaque musicien a donné le meilleur de lui même pour soutenir la cause des enfants malades.

Il faut saluer la prestation de Ann Connoir qui, avec sa baguette, parfois magique, a su tenir le public en haleine, avec sérieux et humour, durant une heure et demi.

Cela a été aussi l’occasion pour Los DID drolles de rappeler les signes du diabètes, les contraintes de la maladie et le rôle que joue cette association afin qu’aucun enfant, aucune famille ne se sente isolé face à la maladie. A l’issu du concert, le public, les musiciens et les membres de l’association ont continué d’échanger avant de se dire au revoir.

Les Flutes Déconcertantes. Photo : Los DID drolles

Renseignements et coordonnées de l’association Los DIDdrolles, présidée par Didier Bouchet : cdf12.ajd@gmail.com / Tel : 07.82.36.36.83 – 05.65.74.49.39