Innovation, rénovation bioclimatique et dynamisme artistique au programme de Carole Delga

La présidente de la Région Occitanie Carole Delga a terminé son périple saint-affricain du lundi 10 février, sur le site de la Société d’économie mixte locale Saint-Affrique construction et aménagement (Seml-Saca), dans les bâtiments de l’ancienne école EDF.

Carole Delga assiste à la présentation des futurs travaux de rénovation bioclimatique du bâtiment de la Seml Saca, entourée de Florent Tarrisse et Alain Fauconnier. ©Le Progrès

Cet immense espace de 10 000 m² fait l’objet d’un projet de rénovation énergétique qui
démarrera à l’automne, et qui fera de cette passoire thermique un bâtiment bioclimatique
innovant. Après avoir décroché un appel d’offres auprès de Bâtiments durables d’Occitanie en novembre dernier (lire « Le Progrès » du 19 décembre 2019), les services et les élus attendaient de bonnes nouvelles de la Région. Elles sont arrivées par la voix de sa présidente : une enveloppe de 1,55 million d’euros, pour une opération estimée à 2,8 millions d’euros au total. Cette aide intervient dans le cadre de l’appel à projets « Bâtiment NoWatt », qui soutient des projets exemplaires en matière de construction ou de rénovation de bâtiments économes et sobres en ressources. « Nous attendons vivement la réalisation de ce projet pilote, qui servira d’exemple », a insisté Carole Delga, à l’issue de la présentation des travaux par le directeur général du Parc naturel régional des Grands Causses, Florent Tarrisse.

Les élèves de l’école The village ont présenté leur formation aux métiers de l’animation à la présidente de Région. ©Le Progrès

Saint-Affrique artistique

La visite s’est poursuivie par une rencontre avec les élèves de l’école des métiers de l’animation The village, créée et installée dans ces locaux depuis 2005. 200 nouveaux étudiants venus des quatre coins de la France sont accueillis chaque année pour se former aux métiers de la technique (son, lumière, vidéo) de la danse et de l’animation. Ils profitent d’un complexe de 3.500 m2 de salles, et d’hébergements attenants.

C’est dans l’une des 10 salles de cours que Carole Delga a également rencontré l’équipe de la société de production saint-affricaine AnderAnderA, pour un échange autour du projet « Grands Causses cinéma ». Cette nouvelle association souhaite développer la filière cinématographique sur le territoire et a obtenu un financement via le dispositif de démocratie participative « Ma Région citoyenne » le 13 décembre dernier.

« Vous avez une carte à jouer, car les producteurs cherchent des paysages naturels, de montagne, sauvages »

a appuyé Carole Delga, en soulignant « l’intérêt des passerelles qui peuvent être faites avec The village ». Pour laisser un souvenir à la présidente de Région, Fabien Camaly et Virgil Vergues, deux des trois sociétaires d’AnderAnderA ont profité de l’occasion pour lui remettre le DVD du film documentaire « Elles vivent ici », une série de portraits de femmes aveyronnaises, signé Josette Hart et Jean Milleville. Carole Delga est ainsi repartie sur ses terres commingeoises (près de Toulouse) avec un petit bout d’Aveyron en poche…