Rodez. Journée d’information sur l’épilepsie à l’hôpital Jacques Puel

Dans le cadre de la journée internationale de l’épilepsie, le centre hospitalier de Rodez a accueilli ce mercredi 12 février l’association « Epilepsie France », pour une action de sensibilisation du public sur cette pathologie.

Eloïse Aubrière et Cécile Jammes. ©ADN12

« L’épilepsie est la deuxième maladie neurologique en France : on estime qu’elle touche 55 millions de personnes dans le monde, entre 600 000 et 800 000 personnes en France dont la moitié a moins de 20 ans » confie Cécile Jammes, cadre de santé à l’hôpital. Elle ajoute « elle peut être stabilisée par la prise d’un traitement mais 30% des patients sont pharmaco-résistants. Cela peut créer des situations de handicap légères ou complexes ». L’épilepsie peut arriver à tous les âges de la vie.

France Epilepsie Aveyron : un point d’appui et une aide pour les épileptiques

Éloïse Aubrière, correspondante locale de l’association et maman d’une petite fille épileptique, témoigne :

« Cette maladie est encore méconnue quand on est des parents et que cela arrive à notre enfant, on est dépourvu face au manque de renseignements, d’écoute et d’aides »

« Face à ce constat, j’ai décidé de servir de point d’appui à toutes les familles et les personnes qui souhaitent parler de cette maladie et être accompagnées dans leur quotidien ». Seule sur l’Aveyron, elle précise : « toutes les personnes intéressées pour me soutenir ou organiser des actions communes sont les bienvenues ».

Preuve du manque d’information sur l’épilepsie, elle remarque que « beaucoup de personnes du Cantal ou du Lot me téléphonent dû à l’absence de personnes ressources sur leur département ». Sur la question de la prévention, elle conseille :

« Avoir une hygiène de vie stricte avec une alimentation équilibrée sans alcool, sans excitant, faire attention aux écrans, avoir un sommeil de qualité… c’est le minimum vital »

L’hôpital de Rodez offre maintenant un suivi médical avancé pour l’épilepsie

Il y a quelques années, la prise en charge pouvait être très longue pour des patients éloignés des grandes métropoles qui voulaient avoir accès à un électroencéphalogramme, un examen IRM ou un scanner cérébral. Pour le suivi médical, « il fallait auparavant se rendre sur le CHU de Toulouse : l’hôpital ruthénois peut le faire aujourd’hui » dit Cécile Jammes.

Bonne nouvelle supplémentaire : « un neuropédiatre a intégré le service pédiatrie de l’hôpital de Rodez pour être plus efficient sur ce sujet ».  Après une crise de convulsions, seul un électroencéphalogramme et un bilan étiologique permet de diagnostiquer la maladie avec certitude. « Au service neurologie, nous avons fait l’acquisition d’électro-encéphalogrammes portatifs pour avoir une qualité d’offre de soins au plus proche des patients » insiste la cadre de santé.

Une conférence sur l’épilepsie mardi 25 février

Mardi 25 février, une conférence à l’IFMS sur l’épilepsie, à ne pas rater ! ©Hôpital de Rodez

Mardi 25 février à 20h15, à l’amphithéâtre de l’institut de formation aux métiers de la santé à Bourran, les équipes du centre hospitalier de Rodez organisent une soirée ville-hôpital sur le thème de l’épilepsie. Ce moment d’échange et de convivialité sera l’occasion de discuter de la prise en charge des patients au sein de l’hôpital ruthénois. Les personnes souhaitant participer à ce moment doivent confirmer leur présence par mail à : d.kaya-vaur@ch-rodez.fr.