Decazeville. Mobilisation autour de la SAM

Ce mercredi 12 février à la Maison des Régions a eu lieu une réunion de travail autour de la SAM entre la Région, l'Etat, des élus locaux, des administrateurs judiciaires, des représentants du personnel et des dirigeants du groupe Renault.

Maison des Régions, rue Béteille à Rodez Photo ©Google Maps

Ils étaient nombreux autour de la table ce mercredi pour tenter de sauver la SAM : Carole Delga pour la Région, Rémi Lataste, délégué interministériel adjoint aux restructurations d’entreprises et Pascale Rodrigo sous-préfète de Villefranche de Rouergue pour l’État, Christian Tieulié, André Martinez ou encore François Marty pour représenter le territoire mais aussi des administrateurs judiciaires, un manager de transition désigné par le tribunal, des représentants des salariés ainsi que du principal client, Renault.

Objectif : trouver un nouveau repreneur

Cette rencontre, d’après le communiqué de la Région, a permis de faire un point sur la situation de la SAM, placée en redressement judiciaire avec mission de représentation depuis le 7 janvier dernier.

Toujours d’après le communiqué officiel, l’objectif des pouvoirs publics, avec le soutien du principal client Renault, est désormais de renforcer la capacité opérationnelle de l’entreprise et de trouver le plus rapidement possible un repreneur porteur d’un projet industriel ambitieux permettant de préserver l’activité et les emplois sur le site aveyronnais.

La Région a donc annoncé la mise en place de points d’étapes réguliers « afin de partager les avancées qui seront réalisées. »

« La situation de la SAM mérite une mobilisation forte de l’ensemble des acteurs concernés dont la Région. Je m’y engage personnellement car il est primordial aujourd’hui, pour ce territoire, de sauvegarder l’emploi sur ce site. Nous devons nous assurer que cette période de transition se déroule dans les meilleures conditions, notamment pour les salariés. Je le répète, la Région est à leurs côtés et sera également aux côtés du futur repreneur pour l’accompagner dans son nouveau projet industriel »

Carole Delga

Pour sa part, Rémi Lataste a déclaré (délégué interministériel adjoint aux restructurations d’entreprises) : « Les services de l’Etat sous l’impulsion de la Secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher, sont déterminés à construire une solution industrielle durable pour le site de la SAM, dans un contexte de mutation profonde de la filière automobile. Nous saluons tout particulièrement l’engagement des salariés de la SAM, qui ont fait preuve d’un sens des responsabilités remarquable, ainsi que la mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire, dont le soutien sera indispensable pour pérenniser l’activité et l’emploi sur le site aveyronnais ».

Retour donc deux ans en arrière pour la SAM, qui avait déjà été reprise par le groupe chinois Jinjiang Group en décembre 2017, après avoir fait parti du groupe Arche.