Rodez. La biodiversité expliquée aux enfants de la MJC

Des étudiantes du lycée la Roque accompagnées de la Fédération de Chasse de l'Aveyron et de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) ont proposé cette semaine un atelier aux enfants de la MJC intitulé "Cap sur la biodiversité !". Objectif : sensibiliser le jeune public à la préservation de cette biodiversité.

L'activité Land Art a particulièrement plu aux plus jeunes. @ADN12

Ces futures professionnelles du monde animal et la MJC, dans sa dynamique d’éducation populaire pour tous, ont su saisir l’opportunité d’une collaboration fructueuse, pour le bonheur des plus jeunes…

Nichoirs à oiseaux et ateliers créatifs

Des vacances de février dont se souviendront assurément les enfants qui ont participé à cet après-midi de découverte. Trois ateliers leur étaient proposés : construction de nichoirs pour différentes espèces avec la LPO, découverte de la biodiversité locale avec le Naturo’Bus et la Fédération des Chasseurs de l’Aveyron et réalisation d’une fresque Land Art éphémère à partir de matériaux glanés dans la nature. Les clubs arts plastiques et jardinage de la MJC ont également apporté leur soutien à l’animation.

La création de nichoirs a elle aussi passionné les futurs citoyens de demain. (@ADN12)

Les nichoirs réalisés seront déposés sur le toit de la MJC : « ils permettront aux oiseaux de pondre où ils font leurs nids » expliquent les étudiantes.

La passion de la nature

Cap sur la biodiversité, c’est l’histoire de quatre jeunes filles passionnées par les animaux et l’écologie : Marion, Élise, Océane et Amélie. Étudiantes en deuxième année de BTSA Productions Animales et anciennes élèves de terminale scientifique mention écologie, agronomie et territoire, elles rêvent de devenir vétérinaire ou ingénieur dans la santé animale… la défense de la biodiversité c’est leur credo.

« Par cette action, nous avons souhaité faire partager nos valeurs aux plus jeunes pour qu’ils soient les écocitoyens de demain » 

« C’était une expérience enrichissante à tous points de vue qui nous a permis de prendre des responsabilités en créant un projet de A à Z » ajoutent-elles.