Onet. Il menace de mort sa compagne après l’avoir escroquée

Le prévenu comparaissait ce mercredi 12 février devant le tribunal de Grande Instance de Rodez pour des faits qui se sont passés à Onet, Rodez et Olemps.

Cet homme de 40 ans, jugé sous procédure de comparution immédiate, possédait déjà un casier judiciaire chargé : recel, escroquerie, conduite en état d’ivresse, dégradations, violences, port d’arme… pour des faits qui se sont déroulés à Toulouse et pour lesquels il a purgé sa peine.

C’est cette fois pour des faits de menaces, de violence et d’escroquerie sur sa compagne qu’il a été arrêté ce 1er février 2020. Alors que cette dernière lui aurait confié sa carte bancaire en lui demandant de retirer 70 €, il en aurait retiré 120. Lorsque sa compagne porte plainte pour escroquerie, il l’insulte à plusieurs reprises pour qu’elle retire sa plainte, et la menace de mort : « je vais détruire ta vie, je vais te mettre une balle dans la tête ».

« Mes cousins peuvent mettre de la drogue chez toi et te faire tomber, c’est facile »

Le prévenu aurait également dégradé le téléphone de la victime en le jetant au sol. A ces faits, s’ajoutent des accusations de délit de fuite pour un accident de voiture provoqué à Rodez.

Bien que le prévenu dispose d’un emploi stable et d’un logement, la procureure a requis son maintien en détention devant la possibilité de voir ces menaces se renouveler.

Le prévenu, lui, s’est excusé de ses actes auprès de sa victime et a assuré avoir mal entendu au moment de retirer l’argent. « Il y a de l’amour entre nous », a-il assuré, malgré la violence de ses menaces. Le jugement ayant été reporté suite à la grève des avocats, le détenu sera maintenu en détention jusqu’à la date de son futur jugement, le 16 mars.