Aveyron. La colère ne retombe pas contre la réforme des retraites

Manifestation du 24 janvier. ©ADN12

Après plus de deux mois de manifestations nationales (et une forte mobilisation en Aveyron) et alors que le texte de la réforme des retraites est en train d’être débattu au Parlement, de nouvelles journées de mobilisations sont prévues, locales et nationales.

Si l’intersyndicale CGT–FSU–FO–Solidaires de l’Aveyron ne veut pas lâcher, c’est aussi qu’elle a en tête le cas du CPE en 2006 « qui a été adopté à l’Assemblée, avant d’être abrogé » se rappelle David Gistau, secrétaire de l’UD CGT Aveyron. Il appelle donc à continuer la mobilisation « même pendant les vacances scolaires », contre ce « texte incomplet », faisant références aux nouveaux questionnements qui apparaissent chaque jour. Le dernier en date : cet indicateur pour indexer la valeur du point qui n’existe pas encore.

Des propositions toujours en cours

Julia Bernat-Sandragné (représentante FSU), elle, rappelle que d’autres propositions de financement ont été faites au gouvernement « et toutes rejetées ».

« Il n’y a pas de possibilité d’avancer alors même que dans le parti du président, les gens se posent des questions »

De son côté, la CFE-CGC a envoyé une lettre aux députés de l’Aveyron, en affirmant être toujours opposée à cette réforme et faisant plusieurs propositions :

« – Conserver une même assiette de cotisation jusqu’à 8 plafonds de la sécurité sociale.
– Laisser la gestion aux partenaires sociaux de tous les paramètres visant à piloter le système équilibré dans la durée.
– Maintenir un dispositif de droits familiaux qui compense réellement l’impact des enfants sur la retraite des femmes.
– Rendre accessible le dispositif de retraite progressive à tous les salariés qui le souhaitent dès 60 ans, sans que l’entreprise ne puisse s’y opposer améliorant ainsi l’employabilité des séniors.
– Attribuer des points pour les périodes de chômage indemnisé en tenant compte des revenus perçus avant le chômage.
– Permette le rachat de points pour les périodes de stage tout au long de la vie professionnelle »

Communiqué CFE-CGC

Un agenda chargé

L’intersyndicale CGT–FSU–FO–Solidaires de l’Aveyron appelle donc à un nouveau rassemblement à Rodez, ce soir à 17h sur la place du Bourg, devant le local du député Stéphane Mazars. Au programme : dépôt de chaussures pour « dénoncer la République des Godillots ». La même action se tiendra conjointement à Millau devant la permanence du député Arnaud Viala, ainsi qu’à Decazeville, Saint-Affrique et Villefranche.

Ce vendredi 14 février à Saint-Affrique, un concert de soutien aura lieu au Caveau à 20h. Participation libre (prix minimum recommandé : 5€).

Mardi 18 février à Millau, une projection du film Nos jours heureux aura lieu au CREA de 18h à 20h.

De son côté, la Confédération Paysanne continue sa distribution de denrées alimentaires dans tout l’Aveyron.

Enfin, prochaine grosse mobilisation jeudi 20 février avec une nouvelle manifestation départementale qui partira du mail de Bourran à 14h30, jusqu’au kiosque.