Handball. Le ROC renoue avec la victoire

Pour la 13e journée, le ROC accueillait la lanterne rouge, Objat. Un match important, pour retrouver la victoire, et prendre de la distance avec un concurrent direct au maintien. Le ROC a fini par s'imposer, 28 à 23.

Le ROC, solidaire, a réussi à battre Objat, 28 à 23. ©ADN12

ROC/Objat : 28/23
(Mi-temps : 12/10)

ROC : Besset R (1 but), Bitonti (5), Bonicel (2), Brevel (3), Didelot (1), Fraysse (6), Simon (7), Soulaimana (3), Gaye (2 arrêts), Navarro (7).
2 minutes : Fraysse (22e), Bonicel (27e), Besset R (55e), Calmes (59e)

Objat : Borie (1 but), Deronce (1), Deyzac A (2), Deyzac C (3), Lafon (4), Mathieu (8 buts, 1 arrêt), Sas (4), Vasiliu (15 arrêts).
2 minutes : Lafon (24e, 59e), Mathieu (29e), Deyzac A (54e).

Vasiliu, le gardien d’Objat, a permis à son équipe de rivaliser longtemps, avec 15 arrêts. @ADN12

Pour cette 13e journée, le ROC jouait au Dojo et a fait salle comble pour la réception d’Objat. Un peu en difficulté sur la première période, le ROC n’a pas lâché et a fini par creuser l’écart en fin de match, pour s’imposer 28 à 23. Une victoire importante après deux revers consécutifs, qui satisfait le coach, Julien Demetz :

L’essentiel, c’était de prendre des points contre les derniers. C’est atteint. On a eu du mal, mais on s’en est sorti, c’est l’essentiel.

12/10 à la pause

Le ROC a longtemps buté sur une bonne défense adverse. @ADN12

En première période, c’est Objat qui attaque d’entrée et qui marque le premier but après trois minutes de jeu. Il faudra attendre deux minutes de plus pour que le ROC parvienne à égaliser. Bien aidés par leur gardien, les visiteurs restent collés aux basques des Aveyronnais (3/3 à la 9e). Le ROC n’arrive pas à faire la différence, avec des pertes de balles, des frappes ratées… Le score évolue doucement (5/5 à la 15e, 8/8 à la 24e). Sur la fin de la première période, le ROC va être un peu plus précis et prendre, pour la première fois, trois buts d’avance (11/8 à la 26e). Une fin de première mi-temps où les deux gardiens vont s’illustrer, enchaînant les arrêts. Finalement, le ROC rentre aux vestiaires en menant 12 à 10.

Le ROC creuse l’écart

Aurélien Simon a été le meilleur buteur de l’équipe, avec 7 buts à son actif. @ADN12

Venu avec sept joueurs et deux gardiens seulement, Objat résiste très bien. Dès la reprise, les visiteurs continuent à poser des soucis à leurs adversaires. Et il s’accrochent, ne permettant pas au ROC de prendre le large (13/13 à la 39e, 15/15 à la 42e). Et puis, alors qu’il ne reste qu’un quart d’heure à jouer, le ROC va accélérer et Objat commencera à être en difficulté : petit à petit, le ROC creuse l’écart (19/15 à la 46e). Poussé par son public, le ROC enchaîne les buts (23/17 à la 53e) mais Objat n’abdique pas, et revient dans le match (24/22 à la 57e). Le match se tend, le public pousse son équipe. Mais le ROC ne s’affole pas et, doucement, creuse à nouveau l’écart (26/22 à la 58e), avant de finalement s’imposer 28 à 23. Pour Julien Demetz, son équipe a fait ce qu’il fallait pour s’imposer, face à un adversaire coriace :

On n’a pas plus déroulé en deuxième partie de match. Ils craquent un peu physiquement parce qu’ils manquent de rotation et parce que c’est une équipe qui vient quasiment sans ses cadres. Ils ont bien joué le coup tactiquement, et félicitation à eux pour ça.