Municipales. Rodez Citoyen veut tester les bus gratuits pendant 1 an

La liste portée par le collectif Rodez Citoyen se fixe pour objectif de diminuer le nombre de voitures en ville. @ADN12

La liste portée par Mathieu Lebrun pour les élections municipales de Rodez fait de la thématique des transports un axe fort de son programme.

« 37 % des 450 contributions que nous avons reçues des ruthénois parlent de ces problématiques de déplacement et de stationnement » explique Marion Berardi, numéro 2 de la liste Rodez Citoyen. Embouteillages aux entrées de ville, encombrement des parkings et sécurité des usagers les plus fragiles : tels sont les défis que se propose de relever le collectif s’il est élu lors du scrutin du mois de mars, « en ayant toujours en tête la transition écologique qui nous est chère » précisent ses membres…

Favoriser les transports en commun

C’est une question que tous les candidats ont abordée : faut-il rendre les transports en commun gratuits ? « Oui » pensent les membres du collectif, qui proposent d’expérimenter pendant une année la gratuité des bus sur l’agglomération ruthénoise, quitte à prolonger la mesure si la fréquentation s’en trouve favorablement impactée.

« C’est vrai que le prix du ticket est déjà bas aujourd’hui mais il y a une barrière psychologique à lever pour faire abandonner complètement la voiture. Ce n’est pas qu’une question de prix, il faut une incitation forte pour changer les habitudes »

(Alain Nisrahi, colistier Rodez Citoyen)

La liste candidate entend également « améliorer les dessertes » pour élargir le nombre d’utilisateurs en imaginant des lignes transversales entre quartiers, des nouveaux arrêts dans les rues pentues de la ville, des voies de bus dédiées, des liaisons directes vers Vabre et le Trauc ou encore des navettes gratuites cadencées en provenance de parkings-relais.

« Il faut créer des parkings-relais avec navettes »

« Le parking-relais d’Olemps fonctionne bien car les usagers ont compris leur intérêt à ne pas prendre la voiture jusqu’à Rodez… on veut généraliser ça en créant la même chose à Calcomier, Druelle et Onet. Des projets qui étaient prévus et qui n’ont jamais été réalisés » affirme Marion Berardi, qui souhaite également créer une plateforme de « court-voiturage » pour inciter les travailleurs à voyager à plusieurs pour leurs trajets quotidiens. « On souhaite aussi baisser les tarifs des parkings souterrains pour les résidents du centre-ville afin de de libérer des places en surface pour les personnes qui ne peuvent pas faire autrement que de prendre leur voiture »…

Encourager l’usage du vélo

Alors que le programme du maire sortant comporte un dispositif de vélos électriques en libre-service, l’équipe de Mathieu Lebrun envisage les choses différemment : « on investira dans un petit parc de vélos électriques, proposés en prêts aux ruthénois pour qu’ils puissent les tester avant d’acquérir le leur. On les accompagnera ensuite financièrement dans cet achat ».

« On veut mettre en place des garages à vélos »

Des aménagements sont également proposés par Rodez Citoyen pour favoriser l’usage du vélo et sa cohabitation avec les piétons : des voies dédiées sécurisées « quand cela est possible », des garages à vélos « parce qu’il n’y a nulle part où les garer aujourd’hui », des voies pédestres balisées… ainsi que des aménagements de confort tels bancs, toilettes publiques ou fontaines d’eau potable.

« Il faut revoir le projet de voie express sur la RN88 »

Un bon exemple de ce qui ne fonctionne pas selon Rodez Citoyen : la mise en voie express de la RN88 au nord de la ville, dont l’enquête publique est en cours (lire notre article du 25 septembre) : « cette voie express est présentée comme une autoroute qui va créer une véritable coupure, avec des murs anti-bruits de 4 mètres de haut » se désolent les candidats, « il faut revoir le projet ou du moins y intégrer des voies de transports collectifs amenant à des parkings-relais, des passages sécurisés pour les cyclistes et des espaces verts »…