Municipales. Lutte acharnée et scrutin indécis à Sébazac

La sortante Florence Cayla est en compétition avec un élu de son équipe, Alain Picasso. @ADN12

S’il y a bien une commune du ruthénois où les élections municipales du mois de mars passionnent déjà les habitants, c’est Sébazac-Concourès-Onet l’Eglise, avec deux candidats déclarés qui se connaissent bien…

D’un côté, on retrouve la maire sortante, Florence Cayla, élue depuis 24 ans sur cette commune ; de l’autre, Alain Picasso, conseiller de la majorité, qui se présente face à sa tête de liste du scrutin de 2014…

Un face-à-face plein d’aigreur et une campagne qui s’annonce déjà bien animée quand on sait que Florence Cayla avait dans un premier temps souhaité laisser la place à son conseiller, avant finalement de se raviser et de porter une nouvelle candidature en son nom…

Florence Cayla, candidate à un troisième mandat

« J’avais envisagé de passer la main mais les conditions n’étaient finalement pas réunies pour que cela se passe comme je le souhaitais » explique l’expérimentée Florence Cayla qui précise les deux arguments qui l’ont convaincue de repartir en tête de liste : « mon engagement de longue date et une équipe forte à mes côtés sur laquelle m’appuyer ».

« Un mandat enthousiasmant »

Sa liste, baptisée S‘engager pour demain Sébazac-Concourès, est composée de 10 conseillers sortants et 13 nouveaux visages ; et se présente comme apolitique.

Florence Cayla a présenté officiellement sa candidature à l’Amphithéâtre de l’école de Sébazac. @ADN12

Quand elle regarde dans le rétroviseur, Florence Cayla y voit « un bilan positif et un dernier mandat enthousiasmant » : « le résultat d’un travail de terrain, d’un travail d’équipe et d’une pugnacité pour aller chercher des subventions » analyse-t-elle.

Parmi les réalisations dont elle est le plus fière, elle cite la réfection de l’avenue Tabardel, la construction du city-stade et du terrain synthétique ou encore la création du Conseil Municipal des Enfants, sans oublier les deux projets en cours : une nouvelle résidence pour personnes âgées de 18 logements et l’aménagement du « terrain de Justine », « un projet construit avec les habitants selon des besoins identifiés pour en faire un lieu de jeux et de vie, autour d’un four à bois, d’un terrain de pétanque, d’un panneau de basket, d’un bar associatif… ».

« Santé et environnement »

Si elle ne veut pas dévoiler trop rapidement son programme, Florence Cayla lui donne tout de même deux axes prioritaires : la santé et l’environnement. Avec une idée à faire valider par Rodez Agglo : la construction d’une Maison de Santé pour les médecins spécialistes. « La commune est déjà bien dotée en généralistes, avec cinq professionnels, mais il manque des ophtalmologistes, dermatologues, pédiatres… » explique la vice-présidente de l’Agglomération.

Elle envisage également la création d’un parcours santé à l’arrière de la Doline, « qui serait un projet participatif et intergénérationnel », et des actions d’éducation à la santé, comme des formations aux gestes de premiers secours. Côté environnement, Florence Cayla promet d’intégrer la problématique de façon transversale dans toutes les décisions de la commune : « symboliquement, sur la durée du mandat, on plantera 200 arbres ; ce qui correspond au nombre d’enfants qui entreront à l’école dès 2020 ».

Consciente que le duel s’annonce serré, Florence Cayla espère que les électeurs voteront « pour des projets » : « la campagne est déjà un peu acharnée mais ce n’est pas de notre fait. Il faut offrir une image apaisée aux sébazacois…  ».

  • Pour contacter l’équipe de Florence Cayla : par mail à l’adresse sengagerpourdemain@gmail.com ou via sa page Facebook.

Alain Picasso, pour « une autre gouvernance »

Candidat déclaré depuis le mois de décembre, Alain Picasso dresse un bilan sans concession du travail de la maire sortante : « elle s’était engagée à ne pas dépasser deux mandats… 30 ans, c’est trop ! Un élu n’est pas propriétaire de sa commune et je pense qu’elle nourrit des ambitions politiques éloignées des préoccupations des habitants, en lien avec sa proximité d’avec La République En Marche »…

Reprochant à Florence Cayla « un manque de concertation » dans sa gestion municipale et au sein de Rodez Agglo, la tête de liste Agissons ensemble Sébazac-Concourès-Onet l’Eglise veut installer « une autre gouvernance, avec des valeurs de transparence et de disponibilité ». L’équipe réunie autour d’Alain Picasso imagine la création d’un Conseil des Anciens et la mise en place de réunions de concertation dans chacun des trois villages à chaque fois que la commune aura à prendre des décisions structurantes pour son avenir.

« Au service d’un projet, pas d’une personne »

Dénonçant une « gestion obsolète », elle prévoit également un audit global sur les finances de la commune, sur l’état de son patrimoine ainsi que sur les projets déjà engagés. « Aujourd’hui, on délibère à l’aveugle et les décisions sont prises par le maire seul… beaucoup de décisions n’ont pas été discutées, comme par exemple sur le stade synthétique : nous nous étions prononcés contre la mise en place de clôtures pour en faire un lieu ouvert à tous… résultat : nous avons découvert ces fameuses clôtures comme tout le monde alors que nous sommes quatre à siéger au conseil municipal ! ».

« Sébazac a pris du retard »

Estimant par ailleurs que le dernier mandat « a manqué de souffle », Alain Picasso veut s’engager sur trois grands enjeux de société : la transition écologique, la solidarité intergénérationnelle et l’accueil de nouvelles formes d’emploi. « Les membres de mon équipe ont tous des compétences et savoirs-faire professionnels qu’ils mettront au service de la commune. Nous sommes dans l’ingénierie de projet, on sait faire, on ira chercher les financements nécessaires sans attendre que tombent les subventions de Rodez Agglo ».

Un positionnement et une vision qu’Alain Picasso déclinera prochainement dans les grandes lignes de son programme, dont plusieurs projets ont été dévoilés : création d’un hôtel d’entreprises partagé, territoire tout vélo, résidence partagée et réseau de voisins aidants pour personnes âgées, accompagnement à la réussite scolaire, restructuration de la salle polyvalente…

  • Pour plus de renseignements sur la liste menée par Alain Picasso : rendez-vous sur sa page Facebook.