Solena. La préfète de l’Aveyron donnera bientôt son avis sur le projet

@ADN12

La préfète de l’Aveyron, Catherine Sarlandie de La Robertie, annonce qu’elle donnera son avis sur les permis de construire du projet Solena de Viviez dans le courant du mois de février.

Des éléments « factuels »

Décrié depuis des mois par une partie de la population du bassin de Decazeville, le projet de construction d’une usine de traitement des déchets et d’un site de stockage à Viviez va donc bientôt connaître une étape importante, avec cette décision de l’Etat attendue, parfois avec angoisse…

« Compte tenu des informations qui sont relayées, dont certaines sont erronées, les services de l’Etat souhaitent porter des éléments factuels à la connaissance de tous »

(La préfète de l’Aveyron, Catherine Sarlandie de la Robertie)

Dans un communiqué, la préfecture indique avoir entendu et comprendre les inquiétudes liées au projet : « Les interrogations que suscite ce projet complexe sont légitimes. Depuis plusieurs mois, les opposants au projet ont pu faire valoir leurs arguments » écrit-elle avant de préciser vouloir rendre public la réalité du dossier…

Le projet

Sur le contenu du projet, la représentante de l’Etat liste les dimensions du projet :

• « une usine de tri et valorisation de déchets non dangereux par production de combustible solide de récupération, production de biométhane par méthanisation, production de compost (site de Dunet) »,

• « un site de stockage de déchets non dangereux pour la fraction non valorisable issue de l’usine de tri et de valorisation (site de l’Igue du Mas) »,

• « une installation d’injection de biométhane dans le réseau de transport de gaz (exploité par TEREGA) »,

• « une carrière pour l’extraction de matériaux argileux pour la création des casiers du site de stockage de déchets non dangereux (site de Cérons) ».

Les procédures

La préfète de l’Aveyron tient également à rappeler son champ de compétences : « le projet fait l’objet d’une demande d’autorisation environnementale, d’une autorisation au titre de la réglementation applicable aux canalisations de transport de gaz, de deux permis de construire et de l’institution de servitudes d’utilité publique », les collectivités locale de Viviez et Aubin étant chargée de leurs côtés de la mise en compatibilité avec les Plans Locaux d’Urbanisme.

La préfecture de l’Aveyron estime par ailleurs que « les règles de forme et de fond ont été respectées » pour ce qui concerne l’enquête publique effectuée et rappelle les décisions rendues par la commission d’enquête :

 • « un avis favorable sur la demande d’autorisation environnementale assorti de 16 réserves et 11 recommandations »,

• « un avis favorable sur les demandes de permis de construire sur les communes de Viviez et d’Aubin assorti de 16 réserves et 11 recommandations »,

• « un avis favorable sur l’institution de servitudes d’utilité publique sans réserve et 3 recommandations »,

• « un avis favorable sur la déclaration de projet valant mise en compatibilité des PLU des communes de Viviez et d’Aubin assorti de 2 réserves et 4 recommandations ».

Par ailleurs, l’Agence Régionale de Santé a donné un avis favorable concernant l’impact sanitaire du projet.

Après l’avis qu’elle rendra sur les permis de construire du projet, la Préfecture de l’Aveyron se prononcera en avril pour l’autorisation environnementale et les servitudes après l’avis (non obligatoire) de la commission départementale des risques sanitaires et technologiques…