Municipales. La semaine des candidats ruthénois

Christian Teyssèdre, Jean-Philippe Murat, Mathieu Lebrun et Serge Julien, les quatre têtes de listes pour les municipales 2020 à Rodez. ©ADN12

Jean-Philippe Murat annonce son projet pour le centre-ville

Après s’être fait chahuté sur son programme économique, et déplorant que la campagne « tombe si bas », le candidat a présenté ses propositions pour redynamiser le commerce de centre-ville.

Parmi ses grands projets : la construction d‘une halle commerciale près de la mairie de Rodez « avec des commerces de bouche et des animations ; ouverte progressivement tous les jours », la création d’une marque Rodez Grand Centre « pour unifier les commerçants autour d’un fonds marketing de 50 000 euros de bons d’achats (public/privé) qui serviront à des animations commerciales », la création d’un Office du Commerce qui proposerait des services de prêts de poussettes, sacs et parapluie…, faire de la rue du Bal une rue d’artisans-créateurs « quitte à utiliser le droit de préemption pour recréer du foncier et en déployant des aides à l’installation », développer des commerces éphémères sur les places piétonnes du centre-ville…

Il souhaite également proposer le stationnement gratuit les samedis, mercredis et chaque soir après 17h ; et a réfléchi à un programme d’animations : un marché médiéval, une feria (« qui serait un mix entre l’Estivada et la Feria organisée récemment par des bars de la Place d’Armes »), une Fête des Lumières, une Biennale d’Arts Contemporains…

Attaqué sur le financement de son programme, Jean-Philippe Murat assure que « tout est pensé » : « on prévoit de dépenser 1,2 million d’euros sur l’opération Grand Centre, une partie sera financée par la baisse de nos indemnités d’élus, la Halle est un investissement qui assurera des recettes et le programme d’animations que je propose coûte moins cher qu’un Tour de France…».

  • Prochain rendez-vous pour Jean-Philippe Murat : un café-débat le 8 février de 11h à 11h45 au restaurant La Compagnie, boulevard d’Estourmel.

Christian Teyssèdre veut créer des Comités de Citoyens Vigilants

Le maire sortant a annoncé vouloir combattre « une montée du sentiment d’insécurité à Rodez, malgré une baisse de la délinquance de 13,6 % depuis 2007 ». Pour installer un climat de confiance, Christian Teyssèdre table sur la création de Comités de Citoyens Vigilants.

Excès de vitesse, poubelles sorties trop tôt, non-respect des passages piétons, bruit… le rôle de ces comités de citoyens, bénévoles et validés par la Police Nationale, serait de remonter à la municipalité les actes d’incivilité récurrents. La mairie serait ensuite en mesure de régler individuellement les problèmes via les médiateurs sociaux. « Il faut que les citoyens nous accompagnent. Il faut mettre en place une démarche citoyenne, de solidarité, pas de la répression » affirme la tête de liste, qui entend accompagner la démarche d’actions de prévention auprès des écoles, ainsi que d’un renforcement des effectifs de la Police Municipale. 

« La sécurité est la première préoccupation des Français, elle ne doit pas être abordée comme un thème de droite ou de gauche »

Le candidat a ainsi annoncé le recrutement en cours de cinq policiers municipaux. « Sans oublier le retour de la Bac de jour depuis le printemps grâce à une démarche de ma part directement auprès de Christophe Castaner » a-t-il tenu à préciser.

  • Prochain rendez-vous pour Christian Teyssèdre : une réunion publique à la Maison de Quartier de Saint-Eloi, mercredi 5 février à 18h.

Serge Julien passe à l’offensive

Serge Julien, jusque-là plutôt discret, s’en est pris cette semaine au candidat sortant, notamment sur sa stratégie de campagne, laissant supposer des iniquités entre candidats. 

Sur le fond, la tête de liste de droite, a dit regretter également la stratégie financière utilisée lors de ces deux derniers mandats : « on peut se féliciter d’un taux d’endettement bas, mais je regrette surtout que ce soit au détriment des investissements » a répété l’actuel élu d’opposition à Rodez.

« Regardez le délabrement de la voirie sur la ZAC des Moutiers !»

« On a perdu énormément de temps sur certains sujets de type rénovation des places du centre-ville … résultat : 11 ans de perdus qui auraient pu servir à lancer d’autres projets ! » dénonce Serge Julien, pointant du doigt notamment l’état de la voirie dans certains quartiers, « les projets de réfection sont prêts, la situation financière de la Ville permet d’y remédier et pourtant rien n’est fait ! ».

Favorable à un recours à l’emprunt pour certains investissements, –« les taux sont bas et offrent des marges de manœuvres »-, Serge Julien dit vouloir sortir des années Teyssèdre et de « son obsession du désendettement »…

  • Prochain rendez-vous pour Serge Julien : une réunion publique mardi 11 février, à 20h15 dans la salle du café associatif de Gourgan.

Rodez Citoyen croit en la démocratie participative

La liste conduite par Mathieu Lebrun a tenu sa promesse d’intégrer des personnes tirées au sort, mais tout de même volontaires, dans son équipe. Elle a retenu cinq personnes, dont quatre ont été présentées cette semaine à la presse.

La liste conduite par Mathieu Lebrun comportera finalement cinq personnes tirées au sort, qui disent avoir été séduites par la démarche. @ADN12
  • Prochain rendez-vous pour Mathieu Lebrun : une réunion participative, samedi 1er février à la salle de quartier de Saint-Félix, de 16h à 18h.