Coupe de France féminine. Choc au sommet pour les Rafettes contre le PSG

Belle affiche en perspective pour les Rafettes ce samedi. Pour le 8e de finale de la Coupe de France, elles reçoivent le Paris Saint-Germain, l'un des cadors de D1, ce samedi à Paul Lignon.

Océane Saunier et Mathieu Rufié savent que ce sera très compliqué contre le PSG. @ADN12

Il devrait y avoir du monde à Paul Lignon ce samedi, pour soutenir et pousser les Rafettes vers un exploit. Toujours engagées en Coupe de France, elles jouent les 8es de finale, et accueillent une très grosse équipe de D1, le PSG. Pour Mathieu Rufié, c’est avant tout un bonus dans la saison :

« On a passé des tours en espérant recevoir un jour. C’est le cas. Après, il y avait deux très gros lots à tirer, on en a tiré un des deux. On le voit comme un match de gala, comme du bonus, mais aussi et surtout, comme une occasion de pouvoir travailler énormément l’aspect défensif. On va être confronté à une équipe qui a marqué 25 buts, sur ces trois derniers matchs. Je pense que c’est parlant comme statistique »

Mathieu Rufié, coach

Redoutables, les Parisiennes n’ont fait qu’une bouchée de leur précédent adversaire en Coupe, l’AS Mazeres, s’imposant 9 à 0… Sans oublier, très récemment en championnat, la gifle infligée à l’OM, 11 à 0… Pour Océane Saunier, attaquante du RAF, il faut effectivement le prendre comme un match bonus : « On n’a rien à perdre. Au contraire. Il va y avoir du monde, je pense. Le plus important, ça va être de montrer le plus beau visage qu’on peut. Après, on fera de notre mieux. En coupe, c’est différent. C’est à Paul Lignon. Après, le match, tant qu’il n’est pas joué, il faut toujours y croire. On verra ».

Première réception en Coupe

Depuis leur entrée en lice, c’est la première fois que Rodez reçoit. Et en plus, à Paul Lignon, puisque les filles y ont retrouvé leur habitude, depuis la victoire contre Issy, dimanche dernier. Un stade qui apporte un supplément d’âme pour Océane Saunier :

On l’a vu le week-end dernier, sur le match contre Issy. Paul Lignon, c’est la maison. Jouer un match comme ça, à Paul Lignon, c’est forcément une bonne chose

Océane Saunier, attaquante

Sur ce match, le secteur défensif risque donc d’être mis à rude épreuve, au vu des statistiques affolantes des Parisiennes. Concentration et rigueur vont donc être de mise dés la première minute du match. « Il va falloir que l’on soit compacte, au niveau de notre bloc défensif, détaille Mathieu Rufié, le coach des Rafettes. Prêtes à faire de gros efforts, faudra être capable de se sacrifier, de se battre les unes avec les autres, à tout instant. Ce dont on est certain, c’est qu’il y a de la qualité partout. Il n’y a que des joueuses d’un très très haut niveau. Notre objectif, ça va être de les embêter le plus possible, de pouvoir les empêcher de déployer au maximum se qu’elles ont l’habitude de faire ».

Travailler le défensif

Pour ce match, le staff devra se passer de Mbala, Garcia, et Noiran, indisponibles. Et voit dans ce match, une occasion en or de préparer ses prochains matchs : 

« On joue une des deux grosses écuries de D1. L’objectif de ce match, oui, pour moi, est avant tout de préparer la suite du championnat. Il doit nous être utile pour avoir des grandes certitudes au niveau défensif, et être plus solide que ce qu’on l’a été jusqu’à maintenant en D2. »

Mathieu Rufié

Si l’opposition semble déséquilibrée, l’exploit reste possible… Personne n’ayant oublié ce fameux 5 mars 2009, et l’élimination du PSG, en 8e de finale, à Paul Lignon, par Rodez, alors pensionnaire de National…