Municipales. Serge Julien attaque, Christian Teyssèdre se défend

À quoi voit-on qu’un scrutin municipal se rapproche ? À l’espace temporel qui se réduit entre chaque pique lancée par ses parties prenantes…

À un mois et demi du premier tour des élections municipales, Serge Julien, conseiller d’opposition sortant et candidat de la liste Rodez Ensemble Autrement, a décidé d’attaquer Christian Teyssèdre sur sa stratégie de campagne. Mais le candidat-maire ne veut pas s’en laisser conter…

Des questions, des réponses

« Je souhaite que Chritian Teyssèdre apporte des garanties sur le fait qu’il n’utilise pas les moyens de la mairie, -humains ou matériels-, pour faire campagne » annonce Serge Julien lors d’une conférence de presse organisée ce jeudi 30 janvier, précisant vouloir connaître les lieux de réunion de campagne du candidat-maire, et laissant croire que du personnel communal pourrait participer via des opérations de distribution de tracts…

Des accusations que réfute catégoriquement Christian Teyssèdre : « ce sont des boules puantes, fausses et mensongères ! Je n’ai jamais eu de local de campagne car je préfère tout simplement aller dans les cafés de la ville… Quant aux accusations de tractage par du personnel municipal, si tel est le cas, qu’il aille déposer plainte car ça relève du pénal ! »…

Une autre interrogation de Serge Julien concerne la réservation des salles municipales pour les meetings de campagne : « on m’avait oralement accordé la Salle des Fêtes pour la date du 5 mars, puis on me l’a refusée. Ça me pose question… ».

Là encore, Christian Teyssèdre crie au mensonge, assurant avoir les documents qui le prouvent : « tout ça est faux ! Sur huit demandes de réservation faites par Serge Julien, sept lui ont été accordées ! Le 5 mars était déjà réservé depuis le mois d’octobre et on lui a donc donné le 21 février… ».

Qui de l’œuf ou la poule ?

Serge Julien, dont on connaît les positions sur le bilan du maire sortant, notamment en matière de budget, lui reprochant « une obsession pour la dette au détriment des investissements », l’accuse également de reprendre ses propositions…

« Christian Teyssèdre reprend systématiquement nos propositions : la halle commerciale, la rénovation des squares, la troisième Maison de Quartier, la sécurité, la propreté… comme dans son tract de campagne, il a un comportement d’usurpateur, de coucou qui fait son nid dans celui des autres ! » dénonce Serge Julien, « si ce sont ses idées, pourquoi ne les a-t-il pas entreprises en cours de mandat ? ».

Réponse de l’intéressé : « mon tract est sorti bien avant le sien, c’est donc encore une fois mensonger… ses attaques prouvent une seule chose : qu’il n’a pas grand chose proposer, faute de connaissance du territoire ruthénois …».

Serge Julien : 1, Christian Teyssèdre : 1 ; balle au centre…