Municipales. Rodez Citoyen présente ses colistiers tirés au sort

La liste conduite par Mathieu Lebrun comportera finalement cinq personnes tirées au sort, qui disent avoir été séduites par la démarche. @ADN12

Fidèle à son credo de « démocratie participative », la liste Rodez Citoyen menée par Mathieu Lebrun pour le scrutin municipal du mois de mars, comportera bien des personnes tirées au sort.

Cinq places réservées en position d’éligibilité

La démarche, -parfois raillée, parfois saluée-, avait été lancée au mois de novembre : 340 personnes tirées au sort sur les listes électorales ruthénoises, et invitées à s’impliquer dans la campagne du collectif Rodez Citoyen.

« La démarche a été appréciée » affirme Leïla Arfoutni, qui dit avoir reçu une soixantaine de réponses, « en majorité pour des demandes d’information » : « c’est un procédé innovant qui permet d’assurer une vraie représentativité des habitants de la commune dans la politique locale ».

Si la liste des personnes qui accompagneront Mathieu Lebrun dans ces élections n’est pas encore finalisée, les cinq personnes issues du tirage au sort en seront immanquablement : « on ne les mettra pas en fin de liste mais bien en position d’être éligible » promet Leïla Arfoutni.

Des profils parfois surprenants…

Jean-Jacques Civadier, 65 ans

Ce professeur des écoles à la retraite n’est pas un novice en politique : il s’est présenté déjà trois fois aux élections municipales à Rodez. D’abord en 1995 sur la liste du socialiste Jean Delpuech, puis en 2008 et 2014 aux côtés de Christian Teyssèdre. Positionné en fin de liste, il n’a jamais été élu.

« J’ai reçu cette invitation de Rodez Citoyen comme un clin d’œil : je me suis présenté trois fois aux côtés de Christian Teyssèdre mais je n’ai pas compris son itinéraire politique et certains ralliements, comme par exemple celui de Régine Taussat(*), je ne veux pas suivre le sens du vent… »

Nathalie Lacombe, 43 ans

C’est l’autre clin d’œil de ce tirage au sort : Nathalie Lacombe est l’arrière-arrière-petite-fille d’un ancien député-maire de Rodez nommé Louis Lacombe et élu pendant 40 ans à la tête de la ville (1886-1925). Actuellement sans emploi, elle envisage son engagement comme un hommage à son ancêtre.

« J’apprécie l’esprit de Rodez Citoyen et son concept de démocratie participative, où on ne prévoit pas de chantier pharaonique. Notre ville mérite mieux que cette image ringarde actuelle… »

Ingrid Trémouilles, 43 ans

Enseignante en soins et santé, Ingrid Trémouilles explique avoir adhéré à la Charte des Valeurs de Rodez Citoyen avant même d’avoir été contactée par le collectif.

« Je m’y suis retrouvée sur le fond et sur la forme : dans le vivre-ensemble, l’écoute, la volonté de transformation écologique… pour moi c’est porteur de sens et d’humanité »

 

Jessica Martin, 33 ans

Jessica Martin travaille dans le milieu associatif et habite à Rodez depuis sept années. Elle fera ses premiers pas politiques lors de cette campagne municipale.

« J’ai été séduite par la démarche de démocratie participative » explique la jeune femme.

 

 

Une cinquième personne issue du tirage au sort devrait également être présente sur la liste de Mathieu Lebrun mais son nom n’a pas été dévoilé. Prochain rendez-vous de campagne pour Rodez Citoyen : samedi 1er février, de 16h à 18h à la salle du quartier Saint Félix.

(*)Régine Taussat, élue d’opposition, a rallié la liste du maire sortant (lire notre article du 14 novembre)