Trail. Cap à l’ouest pour la Rouquettoise et ses deux courses accessibles

1, 2, 3 : c'est parti pour la Rouquettoise ! (@Lud'Outdoor_photography)

La Rouquettoise, c’est le trail de l’association des parents d’élèves (APE) de la Rouquette. Il est organisé ce dimanche 2 février. Thierry Valières, coprésident de l’APE, et son équipe ont concocté tout un programme : 10 km, 15 km, course pour enfants et buffet dînatoire.

« La Rouquette, c’est un village qui a vocation a être connu : c’est un véritable coin de paradis pour les amateurs de nature et de sérénité » 

C’est donc tout un village et sa proximité qui s’offrent aux amateurs de chemins le temps d’une journée : sentiers botaniques, patrimoine bâti exceptionnel, espaces naturels sensibles, GR 35… Vous l’avez compris, vous êtes à la Rouquette !

Des parcours accessibles

« La volonté des organisateurs a été de créer un moment de fête pour tous les sportifs réguliers ou occasionnels » explique Thierry Valières, « nous avons voulu des parcours accessibles pour qu ‘un maximum de personnes puissent participer ». C’est à 10h que le tocsin du départ sonnera pour les 10 et 15 km…

La Rouquettoise, le trail de début d’année à ne pas rater. (@DR)

Le 10 km avec un dénivelé de 390 mètres, « est la formule idéale pour commencer le trail avec un profil roulant et peu de difficultés » précise Thierry Valières. Les coureurs s’élanceront de la Rouquette pour un kilomètre légèrement vallonné pour arriver à un mur d’un kilomètre avec 100 mètres de dénivelé positif. « C’est court mais incisif, à faire avec modération pour ne pas se griller sur le reste du parcours » glisse Patrick Valières. Arrivés au sommet, les traileurs sont à la Croix de Ventès puis s’engagent dans le bois de la Rouquette par les sous bois. A partir du quatrième kilomètre, c’est un enchaînement de descentes et de montées, « il faudra faire attention à bien gérer l’effort dans ces moments là » prévient Thierry Valières. Une descente un peu technique emmènera les coureurs sur le sentier botanique autour du stade, pour dérouler avant la dernière montée, « véritable juge de paix de l’épreuve ». Longue d’1,2km, elle emporte les participants sur la Rouquette. Ils finiront par une descente caillouteuse qui les verra déboucher sur l’arrivée de la course.

Le 15 km avec un dénivelé de 550 mètres, « est un peu plus long avec des chemins larges… si la pluie n’est pas au rendez-vous c’est une distance accessible à tous les sportifs ! » précise Thierry Valières. Les coureurs feront course commune jusqu’au septième kilomètre. Ils aborderont ensuite une pente qui va les envoyer dans la colline. Des descentes et des montées vont se succéder pour arriver au village Léonard au dixième kilomètre. Ils enchaîneront sur une belle descente, « il faudra faire attention où on met les pieds tout en profitant d’un magnifique paysage » conseille Thierry Valière. Quelques mètres sur le goudron puis un chemin les conduisant à l’ancien moulin puis au sentier botanique… Ils finiront par la montée sur la Rouquette avec une boucle un peu plus longue que le 10 km et termineront sur la descente à négocier avec prudence…

A la découverte de magnifiques sentiers. (@Lud’Outdoor_photography)

Une course pour les enfants partira à 9h30 dans les ruelles du village. Elle permettra d’initier les plus jeunes aux joies du trail. « Pour que la passion soit plus belle, il faut mieux la vivre en famille » affirment les organisateurs.

Les futurs terreurs du trail aveyronnais.(@Lud’Outdoor_photography)

Pour finir la matinée, l’APE a préparé un buffet dînatoire pour prolonger ce moment de fête. « Le sport, c’est l’effort, le partage et la rencontre » note Thierry Valières. L’intégralité des bénéfices sera reversé l’APE.

Pour participer à ces courses, un certificat médical de non contre-indication à la course à pied en compétition est obligatoire.

Pour plus de renseignements, visitez la page Facebook des organisateurs.