Mathieu Rufié (Coach RAF) :

Le coach ruthénois, Mathieu Rufié, est fier de son équipe. @ADN12

« Prendre trois points contre Issy, qui n’avait pas encore perdu, c’est satisfaisant, ça fait du bien au moral. Les filles ont été solidaires, elles ont voulu la victoire. Et elle n’est pas volée. Par rapport à la débauche d’énergie qu’il y a eu au niveau collectif, je trouve que c’est une juste récompense. Les 15, 20 premières minutes m’ont beaucoup plu. Les filles ont fait preuve de justesse au niveau technique, on a trouvé des bonnes situations, et en plus, on a eu la réussite, et on a converti les occasions. Après, les débats se sont équilibrés. Elles ont joué un peu plus haut. En seconde, elles ont été plus agressives, ça a été un peu plus difficile. Mais je suis fier des joueuses aujourd’hui. Sur la deuxième mi-temps, on en a encore raté, et c’est un match ou l’on tremble à la fin, parce qu’elles ont poussé sur le dernier quart d’heure. On aurait dû se mettre à l’abri…»

Yacine Guesmia (Coach Issy) :

Le coach d’Issy, Yacine Guesmia, espérait que son équipe arrive à accrocher le match nul. @ADN12

« Déçu oui. Après, chaque équipe a eu sa mi-temps. Mais Rodez, sur sa mi-temps, a mis un but de plus que nous. Je pense qu’il y avait la place pour récupérer au moins un match nul. On a toujours des points d’avance. Malgré tout, au niveau du classement, ça reste positif. Sur la première partie de saison, c’était l’équipe qui nous avait le plus mis en difficulté. C’est la plus belle équipe collectivement. Ça fait partie des rares matchs de la saison, où il y a beaucoup d’intensité. Du début à la fin. On le voit, les filles qui ont joué au-dessus arrivent à élever leur niveau, et c’est pour ça que ça fait un match de qualité pour les deux équipes, et le public aussi.»

Ana Banuta (Buteuse RAF) :

12e but pour Ana Banuta, contre Issy. @ADN12

« On est contente parce que déjà, on a retrouvé Paul Lignon. Ça fait du bien de rejouer dans ce stade. Parce qu’on a beaucoup de souvenirs, beaucoup d’émotions vécues ici. C’est sûr que de gagner contre Issy, qui n’avait jamais perdu un match, c’est bien. Ce n’est pas terminé, il faut continuer à travailler. Et à gagner des matchs. Sur la première mi-temps, on a été de suite vers l’avant, on a concrétisé directement les occasions que l’on a eu. C’est un bon point parce que c’est à ce niveau là que l’on pêchait en début de saison. Après, sur la seconde, on a un peu reculé, on avait peur de se livrer. Mais on a toutes été solidaires, pour garder notre avance.»