À Paris, au stade Charlety, le Paris FC et Rodez font le nul, 0 à 0.
(Mi-temps : 0/0)
Arbitre : Mr Alexandre Perreau Niel

Paris FC : Demarconnay, Cisse, Bamba, Kante, Coulibaly, Rabiu, Martin puis Nomenjanahary (50e), Mandouki, Pitroipa, Diaby Fadiga puis Armand (86e), Menez puis Lopez (80e).
Avertissement : Coulibaly (40e, 72e), Rabiu (49e), Bamba (52e)
Expulsion : Coulibaly (72e)

Rodez : Desmas, Henry, Roche, Poujol, Chougrani, Ouammou, Douline, Ruffaut puis Jacob (80e), Boissier, Sané puis Ouhafsa (75e), Bonnet.
Avertissement : Boissier (45e), Poujol (53e), Ouhafsa (89e), Jacob (90+4)

En première période, Rodez a choisi de partir à l’attaque, et contraint le Paris FC à concéder un corner, dés la 2e minute. Les deux équipes s’observent et les défenses, bien en place, ne laissent que peu d’espace aux attaquants. À la 10e, après un beau renversement sur Henry, celui-ci peut centrer pour Bonnet, qui n’arrive pas à cadrer sa frappe, bien gêné par Bamba. Petit à petit, le Paris FC remet le pied sur le ballon, et oblige Rodez, à un peu reculer. À la 29e, Martin tente sa chance, de l’entrée de la surface, mais son ballon est dévié en corner.

Poteau pour Rodez

La défense ruthénoise fait le dos rond, et repousse les tentatives adverses. Puis, Rodez commence à enchaîner les actions, et se procure une grosse occasion à la 38e. Menez se fait subtiliser le ballon. Bonnet lance Ouammou à gauche, qui centre à ras de terre. Ruffaut reprend, et oblige Demarconnay à un gros arrêt pour détourner sur son poteau ! Sur la fin de la première période, Rodez pousse, et obtient plusieurs coup-francs. Des coups de pied arrêtés qui ne donneront rien, avec une défense adverse très attentive. À la pause, les deux équipes rentrent aux vestiaires, sur un score nul et vierge.

Rythme plus soutenu

En deuxième période, le rythme s’emballe un peu plus. Notamment à la 53e. Henry récupère, et remonte à droite, et tente de centrer pour Bonnet, mais c’est sorti en touche. Sur l’action suivante, Bonnet est servi, seul dans la surface. Il contrôle, mais sa frappe est dégagée en catastrophe. Les locaux ont la possession, mais n’arrivent pas à être dangereux sur les premières minutes. À la 60e, les Ruthénois combinent bien, et Henry est servi. Sa frappe passe juste à côté du cadre. À la 68e, le Paris FC n’est pas loin de trouver l’ouverture. Après une bonne combinaison, le ballon arrive pour Menez, dont la frappe est sortie in-extrémis par Henry. Des Parisiens qui vont alors essayer d’accélérer et qui vont provoquer quelques sueurs froides dans la défense ruthénoise.

Paris à 10

Le match va alors connaître un tournant, avec l’expulsion de Coulibaly, après un deuxième jaune dans cette partie, à la 72e. Une infériorité numérique dont ne va pas réussir à se servir Rodez, pour trouver la faille dans la défense adverse. Les minutes défilent, et les deux équipes n’arrivent pas à ouvrir le score. Rodez arrache finalement le match nul, sur la pelouse du Paris FC, et garde ses 5 points d’avance, sur un concurrent direct. Surtout que Caen, le Mans, derrière lui au classement, ont chuté, et que Châteauroux et Niort se sont séparés sur un match nul. Seule la lanterne rouge, Orléans s’est imposé. Et revient à hauteur du Paris FC. Un point important, qui peut permettre aux Ruthénois de reprendre un peu de confiance, avant de recevoir Valenciennes, vendredi à Paul Lignon.