La CLCV dénonce des Maisons de Santé « inoccupées » en Aveyron

La CLCV (Consommation Logement Cadre de Vie) de l’Aveyron est une association nationale de défense des consommateurs et usagers. Elle intervient aussi dans le cadre de la santé via les Maisons de Santé.

La CLCV, de gauche á droite : Maurice Barthélémy, Robert Huguies, Didier lascoumes. ©ADN12

Lors de la réunion de travail du mardi 14 janvier dernier, les membres de l’association de consommateurs CLCV Aveyron ont indiqué leur volonté d’avoir un rôle plus important sur le sujet des Maisons de Santé, auxquelles ils reprochent de ne pas proposer de permanence des soins la nuit et le week-end :

 « Ces établissements financés par de l’argent public mais qui n’offrent aucun service spécifique en matière d’accueil, de nécessité médicale, que ce soit en soirée ou en week-end, obligeant les usagers à se diriger vers les services, déjà surchargés, des urgences de l’hôpital »

(Robert Huguies, co-responsable de la commission santé du bureau CLCV Aveyron)

Les Maisons de Santé ont fleuri dans le grand ruthénois depuis ces derniers mois avec la construction de celle d’Onet-le-Château, puis celle de Rodez, et enfin l’inauguration à venir de celle de Luc-la-Primaube qui ne saurait tarder. Si celles-ci affichent complet, ce n’est pas le cas partout…

Une permanence pour les urgences ?

La CLCV propose donc la création, au sein de chaque Maison de Santé, d’un centre d’accueil et de permanence pour prendre en charge des patients et des soins non programmés. Maurice Barthélemy, du bureau de l’association, l’a souligné lors de cette dernière réunion de travail : « il y a une quarantaine de Maisons de Santé en Aveyron, construites aux complets desiderata des professionnels de santé, mais, sans contrepartie, ne serait-ce que de par leurs fonctionnements et leurs occupations. Il ne faut pas que ces projets ne soient que de simples projets immobiliers ».

Pas assez de personnel de santé

Car le manque de moyens humains, de médecins notamment, bride le fonctionnement de ces Maisons de Santé, d’après la CLCV.

« Il y a une quarantaine de Maisons de Santé en Aveyron, dont certaines inoccupées »

La CLCV réfléchit donc à un autre fonctionnement de ces Maisons de Santé, sous forme de réseau, ce qui ne nécessiterait pas de construire de nouveaux locaux car certains sont totalement inoccupés, comme l’a révélé une récente enquête de France 3 Occitanie :

« Pour pallier ce manque de médecins et aussi occuper les locaux, certaines municipalités n’hésitent plus à salarier directement un professionnel de santé » 

(Didier Lascoumes, le président de l’association)

Le président reste quelque peu dubitatif vis-à-vis de ce système de construction de bâtiments, parfois sans les médecins qui vont avec : « les politiques rencontrés ne semblent pas vouloir comprendre car il ne s’agit pas de construite à tout va, encore faut-il que ces Maisons soient utilisées, d’autant plus que construites avec les deniers publics ».

Les nouveaux représentants des usagers

Autre sujet évoqué lors de cette réunion du 14 janvier : les nouveaux représentants des usagers auprès des hôpitaux pour l’année 2020.

Renouvelés par l’ARS (Agence Régionale de Santé) pour la CDU (Commission Des Usagers) dans les établissements de santé, ils ont pour mission de représenter les usagers lors de dossiers de dépôts de plainte, « ils peuvent s’investir dans des commissions intéressant les usagers (lutte contre les maladies nosocomiales, contre la douleur, …) ou dans l’amélioration des services (urgences) » rappelle le site de la CLCV qui précise que ces volontaires se font rares et que les établissements de santé sont toujours en recherche.

Les nouveaux représentants des usagers en Aveyron sont :

  • Maurice Barthélémy pour le Centre Hospitalier de Rodez,
  • André Vié pour Sainte Marie de Rodez,
  • Monique Asfaux pour le Centre de Décazeville,
  • Jean Claude Balitrand et Daniel Péré pour le Centre de Sainte-Geniez,
  • Georges Ginisty pour Villefranche de Rouergue,
  • Alain Rascol pour le Centre Hospitalier de Saint-Affrique,
  • Francis Teulier pour le Centre de Soins de Ceignac.

Pour plus de renseignements : CLCV, 13 rue des Coquelicots à Onet-le-Château. Tel : 05.65.46.29.25. Site internet : www.clcv.org