Karaté. Des démonstrations appréciées au Sakura Rodez

Les parents et amis ont été ravi des démonstrations

Chaque année, le club Ruthénois « Sakura » fête son sport avec la participation de tous les licenciés. « Le but du gala est de maintenir le côté familial du club en permettant les rencontres inter-sections car les élèves pratiquent dans leurs propres sections mais ne se voient pas… » explique la présidente, Chantal Hurtes.

« Se rencontrer et partager un moment de sport, c’est ce qui lie le club »

Un club dynamique

Difficile qu’il en soit autrement, entre les différences d’âges, les horaires d’entraînements spécifiques à leurs disponibilités, les intérêts de loisirs pour certains et de compétitions pour d’autres, les 198 licenciés, dans ce contexte ne peuvent que rarement se rencontrer.

Plusieurs sections forment la structure du club en commençant par l’école de karaté à partir de 4 ans, les sections combat, compétiteurs de karaté et karaté loisirs mais aussi de Tai Jitsu. « Il y a également les personnes qui démarrent le karaté après avoir vu le gala, des parents qui sautent le pas alors qu’ils n’osaient pas » complète la présidente.

« Faire rêver les enfants qui voient des ceintures noires alors qu’ils démarrent le karaté »

Les seniors représentent 50% de l’effectif (à partir de 18 ans), l’autre moitié est constituée par les enfants de l’école de karaté. « Le plus jeune a 4 ans et le plus âgé 69 ans » précise Chantal Hurtes, indiquant qu’à l’école de karaté, 39% sont des filles. Un pourcentage qui ne faiblit pas en seniors, bien au contraire, puisque actuellement elles représentent 42% de l’effectif senior.

Les compétitions régionales et nationales en ligne de mire

Si l’école de karaté est l’élément important du club, dans la continuité est abordé le volet « compétitions ». Dans ces perspectives, la compétition se conjugue par des rencontres régionales et nationales avec des jeunes mais également des vétérans de plus en plus nombreux à participer aux compétitions. « Vont arriver également les passages de grade pour les obtentions des ceintures noires en juin ». L’école de karaté organisera également un cours parents-enfants toujours très apprécié autant côté enfants que parents.

Tout cela pour encore, si besoin en est, renforcer la convivialité au sein du club mais à voir l’ambiance qui régnait, vendredi soir, dans la salle du Dojo Ginette Mazel, le club tient là sa pérennité…