Rallye Dakar 2020, étape 8. Une journée au bivouac pour les motards

Journée de repos pour le dossard 33 qui en avait bien besoin. Photo ©Loïc Minaudier

Wadi Al-Dawasir – Wadi Al-Dawasir. Alors que la course moto/quad pour cette huitième étape a été annulée suite au décès du motard Paulo Gonçalves, la course continuait pour les autres avec 716 km de piste dont 477 km de spéciale.

Cette journée particulière au bivouac nous a permis de nous retrouver entre pilotes, d’échanger, de discuter.

Loïc Minaudier

Loïc Minaudier, coureur moto, a profité de cette journée de repos forcé pour faire des examens complémentaires. Verdict : fracture de l’arc antérieur de la cinquième côte gauche suite à sa chute dans un trou lors de l’étape 2 : « Je suis bien strappé et maintenu mais elle est assez douloureuse et me gêne beaucoup la nuit ainsi que sur la moto » précise-t-il sur sa page Facebook.

« Malgré les accidents, les chutes, les abandons, mon objectif reste de donner le meilleur de moi-même pour finir cette course. »

Parmi les quatre Aveyronnais, seul Jean-Rémy Bergouhne (n°350) au volant de sa voiture a donc concouru, avec une belle remontée de à la 18e place de la course en 22e position au classement général.

La suite demain avec une nouvelle étape : Wadi Al Dawasir – Haradh. 886 km en tout qui sortent les concurrents du sable et préparent le Dakar dans son entrée dans le « Empty Quarter », le « Quart Vide », un des plus grands déserts du monde avec des sols en majorité durs qui obligeront les pilotes à la prudence.