Olemps. Pierre Bancarel s’est formé à Pékin en médecine traditionnelle chinoise

Pierre Bancarel, praticien en médecine traditionnelle chinoise au centre citalité d'Olemps. (@ADN12)

La médecine traditionnelle chinoise fait partie du package des médecines douces proposées aujourd’hui sur le sol aveyronnais. Pierre Bancarel, praticien de médecine traditionnelle chinoise au centre vitalité d’Olemps, nous éclaire sur cette pratique millénaire.

Pourquoi avoir choisi la médecine traditionnelle chinoise ?

Ce sont les événements de la vie ! J’ai eu un accident professionnel et j’ai été hospitalisé. Afin de trouver des solutions médicales, je me suis tourné vers l’acupuncture, qui représente un des piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

« Prendre en compte le patient dans sa globalité »

Quels sont les autres piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise ?

Il y en a cinq. Le Tuina représente le massage traditionnel chinois. L’ acupuncture est l’action d’ harmoniser l’ énergie qui circule dans les méridiens par le biais de la pose de fines aiguilles à des endroit précis du corps. La pharmacopée chinoise est l’utilisation de plantes, herbes et minéraux afin d’ équilibrer le corps. La diététique chinoise consiste elle à trouver son équilibre alimentaire par la saveur et la nature des aliments afin de préserver la santé. Enfin, le Qi Gong est un art gymnastique chinois basé sur l’ étude des méridiens et du mouvement du corps afin de faire circuler l’ énergie.

Quelle est votre formation ?

J’ai effectué cinq années au sein de l’ académie Wang de Médecine Traditionnelle Chinoise de Toulouse, suivies d’un stage clinique à l’ Hôpital Dong Zhi Men de Pékin et je ne cesse de me perfectionner grâce à des formations ou des stages.

Comment se déroule une séance ?

La séance commence par un échange avec la personne, je prends en compte le patient dans sa globalité : son état de santé physique, émotionnel et mental. La MTC garde toujours le lien entre le corps et l’esprit, entre les signes pathologiques et les émotions.
Ensuite j’établis un bilan énergétique « Bian Zheng » qui passe par l’observation de la langue et la prise du pouls. Il détermine l’action appropriée à la personne et le choix de la thérapie et selon le cas je pratique le Tuina ou l’acupuncture. Enfin le patient peut repartir avec une prescription en pharmacopée et des conseils de vie pour son quotidien.

Pour quels types de pathologies peut on venir vous consulter ?

La MTC traite tous les types de pathologies et prend en compte le patient dans sa globalité. Elle se préoccupe de travailler sur les origines et les causes permettant de retrouver l’équilibre de l’énergie.  Que ce soit pour des douleurs physiques : musculaires, articulaires, tendineuses, arthrose… et également pour des troubles divers : insomnies, anxiété, dépression, digestion, stress ou encore les bouffées de chaleurs, les problèmes de peaux, les règles douloureuses… Elle propose également une aide pour les femmes enceintes : nausées, bébé en siège, équilibre hormonal, désir de grossesse. Elle convient à tous les âges de la vie : bébés, enfants, ados, adultes…

« Une complémentarité avec la médecine traditionnelle »

Peut on associer MTC et médecine occidentale ?

Lors de mon stage à l’hôpital Dong Zhi Men de Pékin, j’ai été stupéfait de voir l’association des deux médecines. Elles ont deux visions différentes et pourtant leur complémentarité apporte de réels bénéfices aux malades. C’est pourquoi je m’ assure que les malades aient vu avant leurs médecins, ma pratique ne se substitue pas à un avis médical.

Que diriez-vous à une personne qui hésite à se soigner par l’acupuncture ?

Qu’elle vient avant tout voir un praticien en médecine traditionnelle chinoise, qu’il n’y a pas d’effet secondaire négatif et irréversible et que c’est une médecine riche de solutions. Le patient sera entendu pour tous ces maux.

Pour plus de renseignements : 07 81 23 09 05 ou sur la page Facebook du Centre Vitalité d’Olemps.