Pour cette reprise, direction le Doubs, sur la pelouse de St Vit, club de régional 1, pour les 16èmes de finale de la Coupe de France. Que savez-vous de votre adversaire ?

C’est un adversaire qui ressemble aux deux que l’on a eus précédemment. C’est-à-dire qui sont devant dans leur championnat de R1. Avec beaucoup de victoires par des gros écarts. Encore une fois, c’est une équipe à prendre au sérieux. Pour un match de reprise, je trouve que c’est très bien de commencer par un match comme ça.

« Parfait pour préparer le déplacement à Orléans »

Pour aussi préparer les échéances importantes à venir en championnat ?

Clairement, oui. C’est parfait pour préparer le déplacement à Orléans, puis la suite du mois de janvier et février qui va être chargé pour nous. On y va vraiment dans cette optique, pour préparer Orléans, et pour se donner la possibilité d’aller jouer un tour suivant en Coupe.

En Coupe, on sait qu’il peut y avoir des surprises. Qu’est-ce qui peut faire la différence pour vous ?

Il faut que directement, on se remette dans le bain. Et que l’on soit bien meilleur que sur le tour précédent. Au Puy, on avait bien démarré le match, puis on était tombé un peu dans de la facilité en seconde mi-temps. On s’était rendu la tâche compliquée. Ce n’est pas ce qui peut faire la différence, c’est ce qui doit faire la différence, c’est que l’on évolue une division plus haut. Avec beaucoup de joueuses qui ont même connu le niveau supérieur. Et on se doit d’être performante, et de démontrer sur toute la durée du match, qu’on est un cran au-dessus.

« Une équipe qui a surement des prétentions d’accession en D2 »

À quel type de match vous attendez-vous ?

C’est une équipe de R1, qui est première de son championnat. Et qui a certainement des prétentions d’accession à la D2. Donc, ça ressemble au tour d’avant, et ça va très certainement ressembler aussi dans le jeu. Je m’attends à de l’engagement, à une équipe qui se projette très vite vers l’avant à la récupération du ballon, à des joueuses qui vont être très volontaires quand elles ne l’auront pas. Même si on connaît peu l’équipe, en termes d’identité de jeu, on ne sera pas surpris sur ce qui nous attend.

Vous-êtes-vous fixés un objectif en Coupe ?

Aussi loin que l’on puisse aller, il faut le prendre. Ça permet d’avoir des matchs, dans des week-ends où, si on n’y était plus, on serait au repos ou alors il faudrait trouver des matchs amicaux. C’est mieux de jouer que de ne pas jouer. Et c’est mieux de jouer en compétition qu’en match amical.

Le groupe: 

Arpin, Martin, Banuta, Bogi, Bornes, Cance, Carcenac, Cauderlier, Chareyron, Davy, Garcia, Grocq, Guelatti, Noiran, Saltel, Saunier.

Ce dimanche 12 janvier, St Vit – RAF, au stade Christian Doussot, à 14h.