Le staff et les joueurs ont tout fait pour vite oublier la déception de l’élimination en Coupe de France, et se concentrer à nouveau sur le championnat. La deuxième partie, qui commence ce vendredi, avec la réception de Châteauroux. Un concurrent direct pour le maintien, puisque l’adversaire du RAF (Rodez est 12e), est actuellement 17e. D’où l’importance de cette rencontre, comme le confirme Grégory Ursule, le manager du club :

« On ne va pas se voiler la face. C’est un match décisif sur la seconde partie de saison. C’est un club qui est comme nous, qui lutte pour le maintien. On n’avait pas pu s’imposer chez eux. Il faut absolument que l’on s’impose chez nous. Le leitmotiv, c’est une victoire à domicile »

(Grégory Ursule, manager du RAF)

Score vierge à l’aller

Yohan Roche, défenseur du RAF, reconnait l’importance de ce match. @ADN12

À l’aller, les coéquipiers du défenseur Yohan Roche, avaient fait un match nul, 0 à 0. Et ils ont donc envie de remporter une première victoire, pour ce premier match de l’année.  « C’est un concurrent direct pour le maintien, détaille le joueur, c’est un match très important. Ce sont des matchs que l’on ne peut pas perdre ».

Surtout que les Ruthénois ont un calendrier, sur le mois de janvier et de février, qui va les faire affronter de nombreux concurrents directs. Après Châteauroux, Rodez va se déplacer au Paris FC (actuel avant-dernier). Ils iront également sur la pelouse de la lanterne rouge, Orléans, et sur celle du 15e, le Mans. Une période décisive ? Oui pour Grégory Ursule :

« Ce sera décisif pour la suite. Il faut prendre des points, ou du moins ne pas en laisser. Parce que c’est la deuxième phase, un deuxième championnat commence. Parce que malheureusement, on ne part pas tous sur la même ligne de départ. C’est toujours particulier, parce que ça va être chamboulé par le mercato, je pense »

(Yohan Roche, défenseur du RAF)

Pour le manager général, les clubs ont tous une grosse volonté de se maintenir dans cette division, et ça va beaucoup changer la donne : « Aujourd’hui, il y a un peu une course à l’échalote, pour se sauver dans cette Ligue 2, qui deviendra certainement plus lucrative l’an prochain. Ça sera une deuxième partie complètement différente ».

Du monde à l’infirmerie

Pour ce match, le RAF devra se passer de plusieurs joueurs blessés ou en reprise : Bardy, Peyrelade, Poujol, Caddy, Mathis et Maury, et d’Henry, qui purge son deuxième et dernier match de suspension. Yohan Roche, qui était suspendu pour la Coupe de France, a hâte d’en découdre ce vendredi, même s’il s’attend à un match difficile :

« Ça va être un match très dur, un match vraiment très important. Parce que ça va nous mettre un peu en condition pour la deuxième partie de saison. Châteauroux, c’est une équipe qui, dans l’impact, est très dure. Donc, il faudra que l’on soit prêt »

(Yohan Roche)

Ce vendredi 10 janvier, RAF – Châteauroux, au stade Paul Lignon, à 20h.