Rodez. Une manifestation « aussi suivie que les précédentes »

Les femmes étaient en tête du cortège pour cette nouvelle mobilisation de masse. ©ADN12

Entre 5 500 personnes selon la police et 9 000 selon les syndicats ont manifesté cet après-midi dans les rues de Rodez contre la réforme des retraites. Question chiffre, il n’y a pas à rougir pour les manifestants : la plus grosse marche, celle du 17 décembre, avait rassemblé entre 4 500 et 9 000 personnes.

Du vin chaud a été proposé pour réchauffer les manifestants et remplir les caisses de solidarité envers les grévistes. ©ADN12

La place des Ruthène était pleine ce jeudi après-midi à 14h30. Après une prise de parole de l’intersyndicale CGT – FO – FSU – Solidaires et CFE-CGC, épaulée par les Gilets Jaunes et la Confédération Paysanne, les manifestants se sont tous couchés pour un dead in « pour symboliser le fait que cette réforme nous tue tous « .

Un dead-in court mais symbolique. ©ADN12

Les femmes, premières victimes de cette réforme d’après les syndicats, ont mené le cortège avec, comme chant principal, l’Hymne des femmes, ce chant féministe créé en 1971.

Un chant féministe pour guider la manifestation. ©ADN12

Des avocats bien visibles

Avocats et syndicats, unis dans la lutte. ©ADN12
Me Berger. ©ADN12

L’arrivée de la manifestation devant le Palais de Justice de Rodez a permis de mettre en avant la présence des avocats de l’Aveyron, en grève depuis ce lundi 6 janvier. Après avoir été fortement applaudis par les manifestants, Maître François-Xavier Berger a pris la parole en leur nom. Cet ancien habitué des luttes qui avait pris la tête du mouvement contre la réforme de la carte judiciaire en 2009, a dénoncé les 1 000 € de retraite minimum et a exhorté à l’union entre régimes spéciaux et régime général, contre cette réforme.

 

 

« 1 000 € dans 10 ans, dans 15 ans, qu’est-ce que ce sera ? »

 

Pour demain et surtout samedi, les différentes unions locales ont prévu des actions ciblées localement. Exemple parmi d’autres : l’union locale CGT-Rodez et les cheminots ont prévu de tous se retrouver dès demain, 9h à l’EFS de Rodez à Bourran pour donner leur sang, geste aussi symbolique qu’utile.